Terres Inovia se positionne chaque année dans différents appels à projets nationaux et internationaux, en proposant des projets en tant que coordinateur ou en participant à des projets proposés par ses partenaires. Il propose principalement des projets en association avec d'autres instituts techniques (ARVALIS-Institut du végétal, ITB, IFIP-Institut du porc, IDELE, ITAB), des laboratoires de l'INRA et des universités.

ORTO-BOX

Ce projet vise à construire une "boîte à outils" permettant une caractérisation et une distinction fiables des variétés de tournesol face à l'orobanche pour le CTPS.

En savoir plus

AGLAÉ

Le projet AGLAE (les Agriculteurs partaGent Leurs pratiques AgroÉcologiques), porté par la Chambre Régionale d'Agriculture Occitanie a pour objectif de créer un référentiel de pratiques agroécologiques innovantes en Grande Culture Polyculture Elevage, Viticulture et Arboriculture, qualifiées par des experts et basées sur des retours d’expériences identifiés localement chez les agriculteurs de la région Occitanie.

En savoir plus

Attenuer le changement climatique par la transition agroécologique

Le label bas carbone est une des voies pour participer à l’atténuation du changement climatique en attribuant une plus-value économique aux efforts des producteurs pour réduire les GES.
Terres Inovia est très engagé sur la question de l’atténuation du changement climatique, un des services environnementaux auxquels le secteur agricole peut contribuer. L’institut a oeuvré pour mettre au point la méthode sectorielle des grandes cultures labélisée bas carbone et accompagne les projets qui participant à ces systèmes agricoles vertueux.

                            

 

 

En savoir plus

VANCOUVER

Le projet VANCOUVER vise à évaluer l'effet de la mise en place de couvertures intercalaires et de couvertures associées (semis sous abri et couvert en relais) sur l'évolution de la contamination des sols des parcelles. Dans un objectif de gestion agroécologique de la flore adventice et de réduction de l'IFT herbicide, il s'occupe du choix et de la gestion des couverts dans les systèmes de culture en fonction de leurs impacts potentiels sur la gestion de la flore adventice.

 

En savoir plus

W-SOLENT

Ce projet, qui a démarré en 2020, vise à combiner les leviers de contrôle des adventices et à adapter la manipulation du soja et des lentilles aux contextes pédoclimatiques de l'ouest de la France.

En savoir plus

MALLAG

Le projet Mallag qui démarre en 2020 pour 3 ans, avec le soutien de FranceAgriMer, poursuit deux objectifs principaux: sécuriser la compétitivité des légumineuses à graines les plus cultivées (pois, fèves, pois chiches et lentilles) et évaluer les risques de développement des maladies liées à leur insertion dans les systèmes de culture afin de préserver leur durabilité.

En savoir plus

Secolbio

Ce projet, qui débute en 2020 pour une durée de trois ans, vise à sécuriser la conduite du colza en agriculture biologique sur les territoires.

En savoir plus

INN-COLZA

Il consiste à améliorer la précision et à faciliter le calcul de l'indice nutritionnel azoté du colza pour les variétés hybrides actuelles. Lauréat de l'appel à projets Plant2Pro de l'Institut Carnot, ce projet a démarré en 2020.

En savoir plus

ASCOLUP

Les travaux menés dans le cadre du projet AsCoLuP visent à acquérir des connaissances sur les maladies du lupin et du pois chiche dans les zones de production françaises.

En savoir plus

C3-PO

Lauréat de l'appel à projets Plant2Pro de l'Institut Carnot, le projet C3-PO a démarré en 2019 pour une durée de 2 ans. Son objectif est de développer un outil de détection optique automatisé pour déterminer précisément le nombre d'oiseaux sur les parcelles et son impact sur les cultures.

En savoir plus

FILEG

Pour valoriser les légumineuses, Terres Inovia, avec l'interprofession Terres Univia et de nombreux partenaires, travaille à la création d'une filière dédiée aux légumineuses en Occitanie.

En savoir plus

R2D2

R2D2 a pour objectif d'accompagner les agriculteurs des plateaux bourguignons dans la mise en œuvre de leviers agro-écologiques pour retrouver des niveaux de production et de rentabilité élevés et stables, afin de sortir des impasses techniques auxquelles ils sont confrontés.

 

En savoir plus

OUTILLAGE

Terres Inovia coordonne le projet «Outillage», financé par Casdar, qui a débuté en 2018 pour une durée de 3 ans et demi. Son objectif est de développer, pour et avec les agriculteurs et les conseillers qui les accompagnent, des outils leur permettant de tester, évaluer et adapter en permanence des innovations répondant à leurs attentes, et de les accompagner dans cette démarche.

 

En savoir plus

Botryfev

Lauréat de l'appel à projets Plant2Pro de l'Institut Carnot, ce projet a démarré en 2020 pour une durée d'un an. L'objectif du projet Botryfev est de développer une méthodologie fiable pour évaluer la résistance du haricot au botrytis dans des conditions contrôlées, ce qui accélérera la création de variétés et la commercialisation de variétés plus résistantes à la maladie.

 

 

En savoir plus

Téo, le plan d'action et de communication pour le tournesol

Teo est un plan d'action et de communication pour relancer la culture du tournesol. Il est prévu sur trois ans (2020-2022).

En savoir plus

OPTIPLASM

Lauréat de l'appel à projets CASDAR «Sélection des semences et des plantes», ce projet a démarré en décembre 2018 pour une durée de 3 ans. L'objectif général est d'optimiser l'évaluation variétale du colza en conditions contrôlées contre Plasmodiophora brassicae responsable de la hernie crucifère.

En savoir plus

PREVOT

Un nouveau projet financé par FranceAgriMer a démarré mi-2019 pour une durée de 3 ans. Son objectif est de proposer aux producteurs de tournesol des solutions efficaces pour éviter les dégâts des oiseaux qui constituent aujourd'hui un obstacle majeur au maintien de cette culture en rotation.

En savoir plus

BIOSTIM COLZA

Le projet «Biostim Colza» ​​qui a démarré en 2020, pour une durée de 3 ans, vise à développer une méthode d'évaluation des biostimulants sur une usine pilote, le colza d'hiver.

 

En savoir plus

CHARAP

Lauréat de l'appel à projets Plant2Pro de l'Institut Carnot, ce projet a démarré en 2019 pour une durée de 3 ans. Le défi de ce projet est de générer des connaissances et des outils qui contribueront à l'amélioration génétique des pucerons verts.

En savoir plus

ARECOVER

Lauréat de l'appel à projets Plant2Pro de l'Institut Carnot, ce projet a démarré en 2020 pour une durée de 3 ans. Il propose d'étudier le stress hydrique du pois, considéré comme l'un des principaux facteurs limitant le rendement des légumineuses.

En savoir plus

Améliorer la précocité des variétés de soja

Terres Inovia coordonne un projet qui rassemble les sélectionneurs français, GEVES et UFS dans le but d'améliorer la classification précoce des variétés de soja en France. Financé par Casdar, il a démarré en 2019 pour une durée de 3 ans.

En savoir plus

Plevop

Ce projet travaille sur la pulvérisation localisée de colza et de tournesol.

Le projet PLEVOP a démarré à l'automne 2017 et s'achèvera début 2021. Financé par l'AFB dans le cadre du plan Ecophyto II, il est mené en partenariat avec AgroSup Dijon.

 

En savoir plus

ECODIV

Le projet Ecodiv a pour objectif de fournir aux agriculteurs un outil d’aide au choix des cultures pour différentes espèces de diversification (tournesol, soja, pois, féverole, lupin, pois chiche, lentille), en vue de faciliter leur insertion dans les systèmes de culture, et d’étendre ainsi leur aire de culture dans les différentes régions françaises.

Il devrait également permettre de cartographier plus précisément les zones de culture des espèces étudiées.

En savoir plus

OPTIMILDIOU

Ce projet, essentiellement méthodologique, a pour objectif de valider et transposer à Terres Inovia une toute nouvelle méthode de caractérisation des races de mildiou du tournesol, basée sur des marqueurs moléculaires.
Le test biologique actuellement utilisé sera également amélioré.

En savoir plus

PARTAGE : boucler le cycle de l'azote

Terres Inovia participe au Programme Agronomique Régional pour la Transition Agroécologique en Grand Est, groupe opérationnel du PEI, lancé en 2020 pour une durée de 3 ans.

                           

 

Financé par le FEADER, ce projet, coordonné par la Chambre régionale d’agriculture du Grand-Est, réunit 18 partenaires publics et privés.

Il a pour objectif d’activer des leviers pertinents pour rendre les systèmes de culture plus autonomes en azote et diminuer les émissions d’azote, principale pollution agricole.

Pour cela, le projet vise à partager les connaissances avec un réseau d’agriculteurs (Living Lab) autour de trois axes thématiques :

-mieux gérer l’azote minéral apporté

-renforcer l’entrée d’azote renouvelable permise par les légumineuses

-recycler la matière organique sur les territoires.


L’institut participe à ce partage d’expertises par les connaissances acquises au sein de l’UMT Alter’N  sur les pertes azotées liées aux sources autres que l’azote minéral. Il pilote également les réflexions stratégiques pour inclure au mieux les légumineuses dans les systèmes de production à venir.  Face aux aléas climatiques rencontrés ces dernières années, l’une des priorités est de retrouver la bonne maîtrise de la culture de pois et féverole, dans le cadre d’un système de culture qui permettra d’en retirer tous les services écosystémiques possibles et évitera les pertes azotées dans l’environnement.

 

En savoir plus