Valoriser les débouchés

Il n’y a pas de cultures sans débouchés porteurs. Terres Inovia œuvre auprès des partenaires et des acteurs de la filière pour valoriser, et surtout diversifier, les débouchés, qu’ils soient alimentaires ou non.
Les travaux de l’institut intègre l’ensemble de la chaîne, en élaborant des recommandations sur les process et les étapes clés de la transformation.

Contact : Alain Quinsac

a.quinsac@terresinovia.fr

Nos objectifs

Valider les données des plans de surveillance

Comprendre les transferts des contaminants et en tirer des recommandations

Améliorer la trituration par des travaux sur les étapes-clés (déshuilage du colza, décorticage du tournesol, cuisson du soja)

Assurer une veille sur les nouveaux procédés

Mettre à disposition une expertise des process de première transformation pour des filières locales dans le cadre d’une diversification des cultures

Nos actions phares

Des enquêtes sur la qualité des graines et des tourteaux

Le travail mené par Terres Inovia, en partenariat avec Terres Univia, permet de collecter chaque année, les données des principaux laboratoires qui réalisent des contrôles analytiques des graines pour déterminer la qualité de la récolte. Les résultats sont présentés sous forme de fiches destinées aux acteurs de la filière oléagineuse.

Des enquêtes annuelles nationales sont également réalisées depuis 2003 pour apprécier la qualité nutritionnelle des tourteaux de colza et de tournesol issus des usines françaises de trituration. Chaque année, les résultats représentant un dizaine de prélèvements par usine sont synthétisés dans des fiches donnant les principales caractéristiques des tourteaux de colza et de tournesol.

Des technologies d’éco-extraction pour la trituration des graines de colza évaluées

Depuis plusieurs années, Terres Inovia s’engage dans une démarche environnementale visant à réduire les consommations d’énergie et de solvant (hexane) utilisé dans le procédé de trituration du colza.

L’institut a engagé des travaux pour optimiser le procédé d’extraction actuel, grâce à des technologies d’intensification (ultrasons, microondes) ou à l’utilisation d’agro-solvants, comme alternative possible à l’utilisation de l’hexane.

Une première étude, conduite par Terres Inovia, associé à Olead, Saipol et le laboratoire GREEN (Groupe de recherche en éco-extraction de produits naturels) de l’Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse, a porté sur l’extraction d’huile de colza à partir d’écailles de pression, avec, comme résultat, la réduction de la quantité de solvant et du temps d’extraction, tout en augmentant le rendement.

Un plan de surveillance des oléagineux (PSO)

Cet observatoire de la qualité sanitaire des graines oléoprotéagineuses est conduit dans un cadre interprofessionnel. Il est destiné aux organismes stockeurs et aux transformateurs. Il concerne les oléagineux (colza, tournesol, soja), les protéagineux et légumineuses sèches (pois, féveroles, lentilles…), mais aussi tous les produits (graines, tourteaux, huiles brutes et raffinées, coproduits de raffinage) et les contaminants (résidus de produits phytopharmaceutiques, métaux lourds, mycotoxines, salmonelles, impuretés botaniques toxiques...).

Un portail web a été développé en partenariat avec Hypérion, avec le soutien de FranceAgriMer. Opérationnel depuis la campagne 2016, il permet la saisie en ligne des données et la consultation des résultats globaux.