Améliorer la compétitivité des cultures de diversification (chanvre, lin oléagineux, lupin, lentille et pois chiche)

Les cultures de diversification ont une réelle valeur agronomique et économique, parfois sous-estimées. Terres Inovia œuvre auprès des différents acteurs de la filière pour faire connaître ces cultures prometteuses, adaptées au bio, et dont les débouchés sont rémunérateurs.
Pour leur permettre de gagner en compétitivité, l’institut mobilise un éventail d’expertises autour de différents programmes techniques. Ceux-ci débouchent sur des outils et conseils permettant d’accompagner le développement des cultures tout au long de la campagne : synthèse variétale, conseils techniques, guide de culture, bilan de campagne, manifestations locales et nationales (Culturales, Tech&Bio…)

Contact : Agathe Penant

a.penant@terresinovia.fr

Nos objectifs

Renforcer les partenariats locaux pour hiérarchiser les sujets techniques à développer, mutualiser l’acquisition de références et maîtriser l’itinéraire technique de chacune de ces cultures.

Maintenir une activité de veille sur les cultures oléo-protéagineuses mineures.

Nos actions phares

Acquérir des connaissances sur la bruche et la lentille

Une première convention de collaboration entre Terres Inovia, Terres Univia et l’ANILS a été signée en 2018 pour travailler sur la bruche de la lentille. En effet, la filière lentille est confrontée à une forte augmentation de la pression de la bruche, compte-tenu de l’absence de moyens de lutte efficace au champ comme au stockage, et de l’évolution d’un climat probablement plus favorable à l’insecte. En raison d’un taux important de grains bruchés, les acteurs de la filière parviennent difficilement à respecter les critères de qualité requis dans les contrats.
Les travaux conduits avec l’institut devraient permettre de proposer des solutions de lutte pour :
Acquérir des connaissances sur la biologie de la bruche
Réaliser un inventaire et un diagnostic des pratiques de lutte
Evaluer des solutions de lutte chimique et biologique au champ et au stockage.

Mieux connaître les maladies du lupin

Terres Inovia a mené en 2016 et 2018 un observatoire des maladies du lupin pour mieux connaitre la répartition, la fréquence et la nuisibilité des différentes maladies connues, en système biologique comme en conventionnel, sur lupin d’hiver et de printemps.

Cette connaissance renforcée permettra à l’institut de mieux accompagner les producteurs dans leur gestion des pathogènes du lupin en adaptant son conseil et ses axes de recherche et développement.

Structurer les actions techniques et les filières locales des légumes secs

Terres Inovia contribue au développement des filières légumes secs, lentille et pois chiche.
L’institut apporte, sur le terrain, un appui technique, en particulier hors des zones traditionnelles de culture où un conseil technique existe.
Il travaille en collaboration avec ses partenaires et l’ANILS afin de mieux connaitre les attentes et les problématiques rencontrées par les agriculteurs et de construire des actions permettant d’accompagner techniquement ces filières à l’échelle locale et nationale.

FILEG : un projet pour structurer une filière de légumineuses en Occitanie

Pour valoriser les légumineuses, l’institut, avec l’interprofession et de nombreux partenaires[1], s’est lancé dans un ambitieux projet : la structuration d’une filière régionale de légumineuses en Occitanie pour l’alimentation humaine et animale, créatrice de valeur ajoutée à l’horizon 2030, dans une logique de répartition équitable de cette valeur entre tous les acteurs, et d’engagement des exploitations et des filières dans la transition écologique.

Baptisé FILEG, ce projet, lancé en octobre 2018, bénéficie d’un budget de 100 000 euros, financé par les agences de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse et Adour-Garonne ainsi que l’interprofession Terres Univia.

La mobilisation de tous les acteurs est en cours avec l’organisation de différents ateliers, qui doit aboutir en juin 2019, à la un modèle de gouvernance et à une feuille de route pour la mise en œuvre de cette filière régionale.

En savoir plus sur le projet : www.fileg.org

 

[1] Terres Inovia, Terres Univia, La Plateforme Agroécologique Auzeville, Le Centre d’Innovation sur l’Alimentation, l’Inra, la DRAAF, l’Agence Ad’OCC, Le Pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation et l’Anils*