Améliorer la compétitivité de la culture du colza

Le colza reste en terre une grande partie de l'année. Elle nécessite donc des interventions à plusieurs moments de l'année. Rendre cette culture plus performante est la préoccupation quotidienne de Terres Inovia.
L'institut accompagne les agriculteurs pas à pas, dans une dynamique permanente d'innovation, pour simplifier la conduite de la culture, réduire la dépendance aux intrants, mieux combattre les ravageurs et optimiser la fertilisation. 

Contact: Jean Lieven

j.lieven@terresinovia.fr

colza

Nos objectifs

Diffuser des informations de référence pour sécuriser les implantations.

Conseiller sur la fertilisation du colza.

Proposer des stratégies de gestion intégrée pour lutter contre les maladies et ravageurs du colza d'hiver, et les adventices.

Suivre la campagne en temps réel. 

Nos actions phares

Réussir l'implantation du colza

La mise en place et le développement du colza sont étroitement liés à la qualité d'implantation. En diffusant un conseil régionalisé adapté aux différents contextes pédo-climatiques, Terres Inovia sécurise l'implantation par : Le déploiement d'une méthode de diagnostic-conseil

  • L'acquisition de références dans des contextes spécifiques, comme les semis très précoces, les sols très riches en matières organiques, la gestion d'interculture et l'implantation du colza sans glyphosate.

Pour plus d'informations et de conseils opérationnels précis sur l'implantation, téléchargez notre Guide technique Réussir son implantation pour obtenir un colza robuste.

 

Colza digital : vers un suivi dynamique du colza d'hiver à l'échelle régionale

Les nouvelles technologies constituent une voie de progrès majeure pour le monde agricole. Dans ce cadre, plusieurs organismes spécialistes en agronomie, télédétection et numérique se sont associés au projet « colza digital piloté par Terres Inovia, avec le soutien de Sofiprotéol, pour la période 2017-2020.
Objectif : construire un pilote de suivi en temps réel de la culture du colza tout au long de son cycle au moyen des capteurs satellitaires et des objets connectés sur les parcelles.
Les agriculteurs peuvent ainsi mieux suivre leurs parcelles, les conseillers dresser un état des lieux spatialisé de la culture sur leur aire d'activité et les coopératives avoir une vision territoriale de leur production.

Un conseil variétal basé sur différents critères agronomiques

Afin de fournir aux producteurs de colza les informations leur permettant de choisir les variétés les mieux adaptées à leur situation, Terres Inovia propose depuis 2018 des listes recommandées pour 10 bassins de production. Elaborées selon des critères agronomiques d’intérêt, ces listes garantissent un niveau de production et de robustesse.

Pour affiner ses conseils aux producteurs, l’institut a fait évoluer sa classification de variétés en 2019 pour tenir compte de nouveaux gènes de résistance au phoma et diminuer, ainsi, le risque de présence de cette maladie sur les parcelles. L’institut a également intégré 24 variétés – il n’y en avait que 7 en 2018- présentant une résistance partielle à la virose TuYV , qui peut causer la jaunisse du navet, transmis par le puceron vert du pêcher.

Depuis 3 ans, l’institut travaille aussi à la mise au point d’une méthodologie de caractérisation de la vigueur automnale des variétés, basée sur l’analyse d’images issues de capteurs portés par des drones. Les résultats obtenus montrent des différences significatives entre les variétés. De ce fait, une méthodologie a pu être validée, rendant possible une classification vis-à-vis de ce critère, pour le choix variétal 2021.  
Les travaux se poursuivent en étudiant l’impact de la vigueur sur différents caractères agronomiques, comme la tolérance aux insectes d’automne et la résistance aux stress biotiques, avec l’objectif de caractériser les variétés de colza pour ces nouveaux critères de choix, particulièrement importants dans des contextes de production difficiles.

Toutes ces variétés sont disponibles sur l’outil myvar (www.myvar.fr).

Des conseils de fertilisation azotée sur la base de la Réglette azote colza®, labéllisée COMIFER

Outil emblématique des outils d’aide à la décision (OAD) diffusés par Terres Inovia, la Réglette azote colza®permet aux agriculteurs de calculer les doses d’azote à apporter sur la culture au printemps, pour atteindre les objectifs de rendement qu’ils se sont fixés.
En novembre 2020, la Réglette azote colza® a reçu une extension du label COMIFER* pour les outils de calcul de la dose prévisionnelle d’azote pour deux nouvelles régions : la Bretagne et les départements de l’ancienne région Languedoc-Roussillon. De plus, un audit de suivi a confirmé le label sur le périmètre géographique défini lors de la première campagne de labellisation en 2019.

La Réglette azote colza est donc maintenant labellisée sur l’ensemble du territoire métropolitain, sauf les départements de l’ancienne région Limousin et de la Corse, pour lesquels la procédure de labellisation n’a pas été ouverte.

Attribué pour 3 ans, ce label, reconnu par les ministères de l’Agriculture et de la Transition Ecologique, permet à la Réglette d’être validée comme un outil conforme aux exigences réglementaires en matière de fertilisation azotée équilibrée.

Cet outil est accessible sur un site dédié (www.regletteazotecolza.fr) or smartphone (http://www.terresinovia.fr/outils/detail/outils/5/).

Améliorer la lutte contre l’altise d’hiver et le charançon du bourgeon terminal

Depuis plusieurs années, les larves d'altise d'hiver et les charançons du bourgeon terminal sont en recrudescence.

Pour aider les producteurs à mieux gérer ce risque, une nouvelle règle de décision est diffusée depuis 2019. Elle intègre les facteurs agronomiques en prenant en compte différents critères (biomasse des colzas, longueur de pivot, risque de faim d’azote, zone géographique).

Cette règle de décision évoluera en intégrant le retour des utilisateurs. Une grille d’évaluation du risque agronomique est d’ores et déjà téléchargeable sur le site internet.

Changement climatique : l'institut aide les agriculteurs à adapter la culture du colza

Sols ennoyés, pullulation de ravageurs, gels tardifs suivis de coups de chaud au printemps, sécheresse estivale, croissance hivernale ininterrompue : les aléas climatiques se multiplient et impactent les cultures. La hausse des températures et l’allongement des périodes de sol sec impactent de manière déjà très visible la production de colza creusantles inégalités entre territoires.

Poser les bons diagnostics est nécessaire  pour identifier des solutions pour s’adapter à cette situation, et également atténuer le dérèglement climatique. C'est pourquoi Terres Inovia partage son expertise sur ce sujet via notamment un webinaire, proposé en septembre 2020. Les spécialistes de l’institut ont présenté les recommandations concrètes déjà élaborées par Terres Inovia, en insistant sur l’importance de soigner tout particulièrement l’implantation, par exemple par une préparation du sol en amont dès la récolte du précédent, mais aussi à recourir au semis direct et à des stratégies précoces et opportunistes de semis.

Les pistes opérationnelles actuellement testées par l’institut portent sur des itinéraires techniques en rupture, le progrès génétique et le raisonnement à l’échelle du système de culture pour s’adapter à cette situation. L’apport du colza pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre ont également été mis en avant, grâce au stockage de carbone élevé de la culture, renforcé en cas de conduite associée aux légumineuses.