Chargement en cours...

Pois : destruction et remplacement

anoxie racinaire du pois

Destruction du pois

Observer les parcelles et le peuplement

Avant de s’interroger sur un éventuel retournement de la culture de pois d'hiver, observer les parcelles et le peuplement est incontournable.

Système racinaire : si la tige et le système racinaire sont blancs et sains, la plante poursuivra sa croissance. En revanche, si la tige et le système racinaire sont bruns et mous, la plante risque de dépérir. Vérifier l’absence de pincement ou de cisaillement au niveau du collet.

Observer l’évolution de la parcelle après l’épisode de gel et le retour de conditions favorables. L’émission de nouvelles feuilles sur la tige principale et/ou de nouvelles ramifications partant des deux premières écailles est encourageante.

Seuils de retournement

Pour un même nombre de plantes/m², les conséquences sur le rendement sont moins importantes dans les sols limoneux que dans les sols argilo-calcaires. Compte-tenu des coûts importants engendrés par un retournement, conserver une culture de pois d’hiver à partir de 20-25 plantes/m² en sol limoneux. Elles doivent être suffisamment bien réparties pour limiter le salissement de la parcelle. En sol argilo-calcaire ou crayeux, quel que soit le contexte de prix, compter sur au moins 45-50 plantes/m² pour espérer avoir une culture économiquement viable.

Remplacement d'un pois d'hiver

Après un pois d'hiver accidenté, comme après une féverole d'hiver ayant subi des dégâts de gel, il est envisageable de procéder à une culture de remplacement sous certaines conditions.

- Document à télécharger :
Chargement en cours...
Veuillez selectionner un stade afin de pouvoir consulter les articles.