Chargement en cours...

Les agents pathogènes communs à différentes cultures

Article rédigé par
  • Christophe JESTIN (c.jestin@terresinovia.fr), Coralie BRIER (c.brier@terresinovia.fr), Anne MOUSSART (a.moussart@terresinovia.fr)
Les agents pathogènes communs à différentes cultures
    Imprimer cette page
    Modifié le : 12 sept. 2023

    Un agent pathogène peut attaquer spécifiquement une culture mais bien souvent les agents pathogènes présentent une gamme d’hôtes plus ou moins large, ce qui complexifie la gestion des assolements.

    Il est en effet important d’éviter de cultiver plusieurs espèces sensibles à un même agent pathogène dans une parcelle, ou si cela est le cas, en tenir compte dans les fréquences de retour. Ceci est particulièrement important pour les agents pathogènes responsables de maladies telluriques, qui se conservent plusieurs années dans le sol grâce à des formes de conservation très résistantes et pour lesquels les méthodes de lutte sont essentiellement préventives.

    Des outils sont déjà disponibles comme l’outil ‘Choix des couverts’ développé par Arvalis. Cet OAD a pour objectif d’aider à choisir les cultures intermédiaires qui correspondent au mieux à une situation, et prend notamment en compte la sensibilité des différentes espèces aux maladies. Un conseil est également apporté sur le choix des espèces et variétés de légumineuses qu’il est possible de cultiver dans une parcelle en fonction du risque aphanomyces. 

    Afin de raisonner l’assolement pour limiter le risque maladies, un état des lieux des cultures sensibles aux agents pathogènes responsables de maladies sur légumineuses à graines et oléagineux a été dressé d’après les connaissances actuelles.

    Un outil synthétique est en cours d’élaboration.

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    Supports du webinaire : Lancement de campagne Pois chiche - Lentilles
    >Lire l'article
    Quels sont les services rendus par les agrosystèmes incluant les légumineuses ?
    >Lire l'article