Chargement en cours...

Semer son pois de printemps au bon moment

Article rédigé par
  • Véronique BIARNES (v.biarnes@terresinovia.fr)
Semer son pois de printemps au bon moment
    Imprimer cette page
    Modifié le : 01 sept. 2023

    Pour réussir l’implantation de la culture, il faut attendre que le sol soit ressuyé :

    • le tracteur passera sans occasionner de tassements ;
    • le semis sera régulier ;
    • la graine se développera et les racines, puis leurs nodosités, se mettront en place correctement.

    levee pois de printemps

    Les conseils de semis

    Le pois de printemps peut être cultivé dans toute la France. Semez le pois de printemps sous réserve que le sol soit bien ressuyé et réchauffé.
    Il est cependant possible de semer sur sol gelé : aucun risque de dégâts liés à l’imbibition ; la graine germera après le retour de températures favorables. Toutefois, la levée risque d'être lente et très certainement hétérogène.

    Les périodes optimales pour semer le pois de printemps selon les régions

     

     

     

    Profondeur de semis

    Semer à 3-4 cm. Respecter les densités préconisées.

    Semer trop dense entraîne le développement d’un couvert dense qui favorise les attaques de maladies aériennes et la verse. L’écartement entre rangs va de 12 à 35 cm en fonction du type de semoir.

    Densités et dose de semis en pois de printemps

    Respecter les densités préconisées. Semer trop dense peut augmenter les risques de maladies aériennes et parfois de verse.

    Doses de semis du pois de printemps en kg/ha en fonction de la densité de semis et du PMG

      Densité de semis
      Sol limoneux Sol caillouteux Sol de craie
      70 graines/m² 80 graines/m² 90 graines/m² 105 graines/m²
    PMG = 230 160 kg/ha 185 kg/ha 205 kg/ha 240 kg/ha
    PMG = 260 180 kg/ha 210 kg/ha 235 kg/ha 275 kg/ha
    PMG = 290 205 kg/ha 230 kg/ha 260 kg/ha 305 kg/ha

     

    Eviter la casse au semis

    Sur certains semoirs mécaniques, pour pallier le problème de casse des graines de pois, un arbre spécial « grosses graines » remplace l’arbre de distribution. Il dispose de doseurs constitués de larges alvéoles en élastomère.
    Les semoirs pneumatiques équipés de cellules doseuses de type « Accord » semblent adaptés aux grosses graines (cannelures de grandes dimensions). Attention aux sorties de distribution de trop faible section sensibles aux bourrages.

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    Bruche sur féverole
    Bruche : des graines perforées
    >Lire l'article
    Diagnostiquer les maladies aériennes de la féverole au remplissage des gousses
    >Lire l'article