Chargement en cours...

Les atouts économiques de la féverole

En ne retenant que les effets “rendement “ et “réduction de la fertilisation azotée” (sur la base de 40 kg N/ha en moins en moyenne), le gain de marge brute d’un blé de protéagineux (dont féverole) par rapport à un blé de blé est de l’ordre de +160 €/ha.

féverole

Les charges opérationnelles (semences, fertilisation, produits de traitement, irrigation, travaux de récolte) en féverole sont proches de celles du pois et donc inférieures à celles du blé ou du colza. Elles sont comprises le plus souvent entre 350 et 450 €/ha, à titre indicatif. Sur la base de prix de vente indicatifs départ ferme de l’ordre de 210 €/t en alimentation animale (majoritaire) et 250 €/t en alimentation humaine (meunerie essentiellement), les marges brutes moyennes de la féverole (hors aides DPB et couplées) sont comprises entre 400 et 800 €/ha selon la conduite et le contexte de sol et de climat.

En tant que protéagineux, la féverole bénéficie d’une aide couplée. Pour la récolte 2017, celle-ci s’est établie à 112 €/ha. Son montant est fixé annuellement après la récolte sur la base des surfaces déclarées en protéagineux.

Chargement en cours...
Veuillez selectionner un stade afin de pouvoir consulter les articles.