Chargement en cours...

Lutter préventivement contre le botrytis

Article rédigé par
  • Coralie BRIER (c.brier@terresinovia.fr); Anne MOUSSART (a.moussart@terresinovia.fr)
Lutter préventivement contre le botrytis
    Imprimer cette page
    Modifié le : 12 mars 2020

     

    La nuisibilité du botrytis est évaluée à 15q/ha lorsque la sévérité de la maladie (% de surface nécrosée) atteint 40% en post-floraison. Cette sévérité est systématiquement observée lorsqu’en sortie hiver elle atteint 15%.

    Afin de gérer au mieux le risque botrytis voici quelques points clé à respecter.

    Le semis doit être réalisé pendant la période préconisée. Un semis précoce entraine un risque de plus de 50% d’observer une sévérité supérieure à 15% en sortie hiver. La dose de semis ne doit pas dépasser le maximum préconisé, une forte densité du couvert étant favorable au développement du botrytis. De plus, il est important d’intégrer les féveroles de culture secondaire (couvert par exemple) dans la conception de rotation et d’éloigner si possible les différentes parcelles de féverole les unes des autres afin de limiter les sources d’inoculum.

    sévérité du botrytis sur féverole en sortie hiver et date de semis

    Document à télécharger

    • Botrytis sur féverole d’hiver – des risques précisés région par région - septembre 2019 Télécharger le pdf
    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    fiche qualité des graines lupin
    Lupin : qualité des graines 2023
    >Lire l'article
    Colza : l’humidité persistante favorise les pathogènes et champignons saprophytes sur siliques
    >Lire l'article