Chargement en cours...

Fertilisation du colza à l'implantation : les carences en molybdène

Article rédigé par
  • Luc CHAMPOLIVIER (l.champolivier@terresinovia.fr)
Fertilisation du colza à l'implantation : les carences en molybdène
    Imprimer cette page
    Modifié le : 27 févr. 2019

    Des carences en molybdène sur sols légers et acides

    En France, des symptômes de carence en molybdène ont été observés sur sols légers et acides, mais également sur sols argilo-calcaires avec des cultures très exigeantes. Ces symptômes sont accentués par temps froid et humide (automne).

    Normes de teneur des sols

    Les teneurs en molybdène au niveau du sol sont faibles, de 0,1 à 2 ppm (Mo échangeable, extraction à l’acétate d'ammonium). Les analyses et les interprétations sont délicates.

    Normes de teneur des feuilles

    Teneur optimale des feuilles de colza au stade D1 de la culture : 0,5 à 0,7 ppm (teneurs proches de celles du sol).

    Méthodes de correction

    • Au sol : des doses de 50 à 100 g de Mo/ha sont nécessaires pour être efficaces.
    • Sur feuilles : 50 g de Mo/ha sont suffisants.

    Des applications d'automne ont permis de limiter les déformations foliaires.

    Produits

    Source % de molybdène Observation
    Molybdate d'ammonium 54

    Action rapide

    Peu soluble dans l'eau

    Molybdate de sodium 40

    Action rapide

    Soluble dans l'eau

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    L’anthracnose sur lupin : surveillance et lutte
    >Lire l'article
    soja derobe datura
    Gestion des adventices difficiles en tournesol et en soja
    >Lire l'article