Chargement en cours...

Calcul de la dose totale d’azote et fractionnement des apports d’engrais minéral

A la reprise de végétation, la Réglette azote colza® permettra de déterminer la dose totale à apporter à partir de plusieurs informations : la biomasse du colza, l’objectif de rendement de la parcelle, le type de sol, l’apport de produits organiques, la nature du précédent et éventuellement l’association de légumineuses gélives.

réglette azote colza - outil de calcul de la dose d'azote pour colza

Estimer l'objectif de rendement de façon réaliste

Faire la moyenne des rendements des 5 derniers colzas sur la parcelle ou des parcelles comparables, en enlevant la valeur la plus faible et la valeur la plus élevée (dans tous les cas, en zones vulnérables, se conformer à la règlementation en vigueur).
Une surestimation du potentiel de rendement conduit à apporter de l’azote qui ne sera pas valorisé. Une sous-estimation du potentiel se répercutera directement sur le rendement et se traduira, au final, par un manque à gagner.

Cas particulier des colzas à faible croissance : les 3 principaux indicateurs à prendre en compte pour ajuster l’objectif de rendement en fonction de l’état de la culture (hors contraintes réglementaires) sont :

  • le type de sol,
  • la biomasse du colza en sortie hiver (pesée ou autre méthode)
  • la densité de peuplement.

Ce rendement maximum devra être revu à la baisse en tenant compte d’autres facteurs défavorables qui pourront être pris en compte au cas par cas en fonction de la situation : hydromorphie, enherbement, défaut d’enracinement, dégâts de ravageurs, hétérogénéité de peuplement.

Colzas à faible croissance et estimation de l’objectif de rendement

  Biomasse =
poids matière verte (MV) en g/m²
Densité minimum
(nbre de plantes/m²)
Objectif de rendement maximum
Sols superficiels

MV 200g/m²

20 35 q/ha

200 g/m² < MV > 400 g/m²

15

 45 q/ha

MV  400g/m² 10 Pas de limitation liée à la biomasse
Sols profonds MV  200g/m² 15  40 q/ha
200 g/m² < MV > 400 g/m² 15  45 q/ha

MV 400g/m²

5 Pas de limitation liée à la biomasse

Fractionner la dose totale

Le fractionnement permet d’ajuster au mieux les apports aux besoins des plantes.

Pour les colzas à faible croissance, un premier apport précoce dès la reprise de végétation est recommandé ; il est en effet nécessaire d’accompagner la reprise car les petites plantes ont peu de réserves et elles n'accèdent pas facilement à l’azote du sol car, leur système racinaire est faible.

Au contraire pour les colzas à forte croissance, il est conseillé d’attendre la montaison pour l’apport éventuel d’azote ; la remobilisation des réserves accumulées dans les organes suffira à assurer une bonne reprise de végétation.

Dans tous les cas, ne pas apporter plus de 100 kg/ha d’azote en une fois.

Dose à apporter (kg/ha) Reprise de végétation (stades C1-C2) Début montaison (stades C2-D1) Boutons accolés (D1-D2) Boutons séparés (stade E)
<100     <100  
100 à 170   60 à 80 40 à 90
>170 40 à 60 50 et + 40 à 60

Adapter la dose selon la forme d’engrais et les conditions d’épandage

Aucune adaptation de la dose n’est nécessaire lorsque l’azote est apporté sous forme d’ammonitrate. En revanche, lorsque l’azote est apporté sous forme de solution ou d’urée, il faut veiller à maximiser l’efficacité de l’engrais. Il est conseillé pour cela de l’apporter juste avant une pluie, d’éviter les conditions ventées et les fortes températures afin de limiter les pertes par voie gazeuse. Lorsque les conditions idéales d’épandage ne sont pas réunies, et ce d’autant plus que le pH du sol est supérieur à 7, il est possible de majorer la quantité d’azote à apporter de 5 à 15%. Cette augmentation doit être raisonnée au cas par cas et pour chaque apport. La majoration ne s’applique en aucun cas à la dose totale prévisionnelle.

Grille COMIFER pour évaluer le risque de volatilisation et la majoration de doses en rapport

Chargement en cours...
récolte du colza

S'assurer de la maturité du colza avant de récolter

17 juin 2020