Le projet PARTAGE

Le projet régional PARTAGE (Programme Agronomique Régional pour la Transition Agroécologique en Grand Est), soutenu par le PEI (1) et coordonné par la CRAGE (2), réunit 18 partenaires (3) pour œuvrer, pendant 3 ans (sept 2019-sept 2022), à diminuer les émissions d’azote, principale pollution agricole, en partageant les connaissances entre acteurs du monde agricole.

L’objectif est d’activer les leviers pertinents pour rendre les systèmes de culture plus autonomes en azote et avec moins d’impacts environnementaux.

Au sein de PARTAGE, les connaissances et leviers seront identifiés, partagés, ajustés et testés au sein d’un réseau d’agriculteurs (Living lab) pour augmenter l’autonomie et avoir de faibles pertes.

Trois axes thématiques sont identifiés :
1.    mieux gérer l’azote minéral apporté ;
2.    renforcer l’entrée d’azote symbiotique par la présence de légumineuses ;
3.    recycler la matière organique sur les territoires.

 

Dans ce projet, Terres Inovia participe au partage des connaissances acquises au sein de l’UMT Alter’N (4) quant aux pertes azotées liées aux sources autres que l’azote minéral. De plus, en tant que pilote de l’axe 2, l’institut alimente les réflexions stratégiques pour inclure au mieux les légumineuses dans les systèmes de production à venir :

- Un diagnostic agronomique en parcelles agricoles pour retrouver une maîtrise suffisante des performances de ces cultures mises à rude épreuve par les aléas climatiques renforcés de ces dernières années (notamment au printemps lors de la constitution des composantes du rendement) ;

-Une compréhension des flux azotés liés à ces cultures fixatrices d’azote au sein des systèmes de culture, la réduction des pertes azotées et l'augmentation de la valorisation des services rendus par les légumineuses pour la diminution des intrants, le maintien des rendements des cultures principales du système, la réduction des GES et de l’acidification de l’air, etc.

-Des études technico-économiques pour adapter l’évolution des systèmes en valorisant économiquement les effets pour la production agricole ainsi que les aménités comme la réduction des pollutions azotées (nitrate dans les eaux et ammoniac et particules fines dans l’air) ou le service climatique (moins de GES pour atténuer le changement climatique).     

 
[1] Le Partenariat européen pour l'innovation (PEI) pour une agriculture productive et durable
[2] Chambre Régionale d’Agriculture du Grand Est
[3] CRAGE, 8 Chambres d’agriculture départementales du Grand Est, Terres Inovia, INRAE Colmar, IDELE, Cérèsia, Vivescia, EMC2, Coop de France, Terrasolis, ALPA
[4] Unité Mixte Technologique portée par Terres Inovia

Pour suivre le projet sur Twitter : @PEI_Partage

Contact : Anne Schneider (a.schneider@terresinovia.fr) et Bastien Remurier (b.remurier@terresinovia.fr)

 

En savoir plus

La fixation symbiotique

Actions PEI PARTAGE