Une unité mixte technologique associe, dans un même lieu, des partenaires de la recherche, de la formation et du développement agricole, avec l’objectif de fluidifier et d’intensifier les collaborations et travaux communs pour favoriser les innovations et le travail multidisciplinaire. Labellisée pour une durée de 5 ans, elle est financée par le ministère de l’Agriculture.

Terres Inovia, investi dans le dispositif des UMT dès son origine, coordonne actuellement quatre UMT.

PACTOLE

Labélisée en octobre 2019 pour une durée de 5 ans, cette UMT a pour objectif de produire des connaissances et des outils utiles à la diversification des systèmes de culture par les oléagineux et les légumineuses à graines, dans un double enjeu d’adaptation au changement climatique et de transition agro-écologique et nutritionnelle.

Pour en savoir plus : e.mestries@terresinovia.fr

MAGNUM

Labellisée en 2017 à Grignon, elle associe Terres Inovia, AgroParisTech, l’Inra, Arvalis - Institut du végétal et CentraleSupélec. Cette UMT a pour ambition de renforcer les capacités de modélisation pour les systèmes de culture du nord de la France, et de favoriser l’utilisation de ce type d’outils par les instituts techniques pour différentes applications.
Pour en savoir plus : x.pinochet@terresinovia.fr

PISOM

PISOM, signifie pois, idéotypes, systèmes et observatoire des maladies. Cette UMT a été créée en 2014 pour prévoir et gérer les risques liés aux principaux stress biotiques des protéagineux (en particulier du pois) en vue d’améliorer la régularité des rendements. Il associe Terres Inovia et l’INRA.

Elle a pour ambition de devenir le pôle français de connaissances, d’expertise et de transfert sur les maladies des protéagineux, et en particulier du pois.

Les programmes visent à fournir des références et des outils pour mieux gérer les risques des principales maladies et à contribuer au développement de systèmes de production innovants, durables et respectueux de l’environnement.

En savoir plus

Alter’N

L’UMT Alter’N vise à diagnostiquer, concevoir, évaluer et gérer des systèmes de culture productifs et à faibles pertes azotées qui incluent des cultures des légumineuses (fixatrices d’azote atmosphérique) ou utilisent les matières fertilisantes d’origine résiduaire (MAFOR).

Elle s’intéresse aux dynamiques spécifiques et aux services rendus par les sources d’azote comme les légumineuses à graines et les produits résiduaires organiques dans les systèmes de grandes cultures. La finalité est de renforcer la capacité à faire du conseil stratégique pour diagnostiquer, concevoir, évaluer et gérer des systèmes de culture productifs à faibles pertes azotées qui incluent ces sources complémentaires aux engrais minéraux industriels.

Pour en savoir plus : a.schneider@terresinovia.fr

En savoir plus