Chargement en cours...

Désherbage mixte du soja

Article rédigé par
  • Fanny VUILLEMIN (f.vuillemin@terresinovia.fr), Arnaud MICHENEAU (a.micheneau@terresinovia.fr)
Désherbage mixte du soja
    Imprimer cette page
    Modifié le : 08 mars 2023

    Désherbage mixte du soja avec herse étrille

    Exemples de stratégies

    Le désherbage mécanique du soja peut permettre de réduire ou compléter des applications d’herbicides, selon les situations. Ci-dessous quelques exemples de stratégies mixtes avec herse étrille (HE) ou houe rotative (HR) et leurs efficacités, en comparaison avec des stratégies tout chimique ou tout mécanique.

     

     

    Efficacité de ces stratégies sur flore simple de dicotylédones

    Efficacités finales (%) au stade 1ères gousses du soja sur flore simple (mercuriale annuelle, morelle noire et chénopode blanc) :

    efficacité stratégies de désherbage soja

    Le désherbage mixte avec la herse étrille est aussi efficace que la référence chimique. C’est la complémentarité des deux, désherbage chimique de prélevée et passages de herse étrille en post-levée, qui permet cette bonne efficacité car le désherbage chimique de prélevée seul ne donne pas d’efficacité satisfaisante (surtout en cas de faible pluviométrie). Cet itinéraire mixte permet d’alléger le programme chimique de référence (Prowl à 2 l/ha en prélevée puis pulsar à 0.625 l/ha à 2-3 feuilles puis 8-10 jours après) tout en ayant une efficacité équivalente et satisfaisante.

    Le mécanique seul avec herse étrille reste satisfaisant (contrairement à la houe rotative, qui est décevante). Cela montre qu’un itinéraire de désherbage tout mécanique reste pertinent avec la herse étrille sur ces espèces (mercuriale annuelle, morelle noire et chénopode blanc). La herse étrille est bien plus intéressante que la houe rotative.

    A retenir

    Ainsi sur flore simple du soja (type mercuriale annuelle, chénopode blanc ou morelle noire), 3 itinéraires de désherbage peuvent être retenus car efficaces et satisfaisants :

    • La référence chimique (Prowl à 2 l/ha en prélevée puis pulsar à 0.625 l/ha à 2-3 feuilles puis renouvelé 8-10 jours après)
    • L’itinéraire mixte avec herse étrille (Prowl à 2 l/ha en prélevée puis herse étrille 2 à 3 fois en post-levée)
    • L’itinéraire tout mécanique avec herse étrille (herse étrille en prélevée puis 2 à 3 fois en post-levée)

    Cela montre que dans ces conditions la herse étrille peut remplacer en partie ou totalement l’utilisation de ces herbicides, pour un résultat équivalent, à condition de travailler sur flore simple (exclure ambroisie, datura, xanthium, graminées, renouées…) à des stades très jeunes et de disposer de créneaux météo suffisants et sans risque de repiquage (portance du sol, absence de pluie suivant l’intervention).

     

    Herse étrille dans soja

    Herse étrille dans soja

    Mercuriale au stade cotylédons arrachée après un passage de herse étrille

    Efficacité de ces stratégies sur graminées

    Efficacités finales (%) au stade floraison du soja sur panic faux-millet et panic pied de coq :

     

    Un essai 2021 financé dans le cadre de Cap protéines montre que les deux passages de herse étrille en post-levée après le Prowl ont permis de gagner 10-12% d’efficacité par rapport au Prowl seul. Néanmoins cette stratégie reste insatisfaisante sur graminées (alors qu’elle donnait une très bonne efficacité sur dicotylédones simples).

    La modalité avec deux passages de herse étrille (en prélevée et à V1) puis Pulsar en post-levée a une meilleure efficacité (85% sur panic faux-millet et 100% sur panic pied de coq, donc équivalente au programme herbicide complet). Mais en comparaison avec la stratégie tout mécanique avec 3 passages de herse étrille, c’est le Pulsar qui a permis un rattrapage correct.

    Herse étrille dans soja

    Evaluation du coût et du temps de travail de ces stratégies

    Une analyse économique permet d’évaluer le coût des différents itinéraires de désherbage testés, en prenant en compte le coût des passages, le coût du matériel et des produits, ainsi que le temps de travail.

     

    Pour ces calculs, les hypothèses de matériel, de coût et de temps de travail sont les suivantes :

    • Prowl 400 à 25 €/ha
    • Pulsar 40 63 €/ha
    • Pulvérisateur trainé 24m, 2500 l, rampe tout équipée, utilisé à 800 ha/an : coût 9,4€/ha et temps de travail à 7,5 min/ha
    • Herse étrille portée de 12 m repliable hydraulique utilisée 200 ha/an avec un tracteur de 120 CV utilisé 700 h/an : coût de 13,2 €/ha et temps de travail à 7,5 min/ha
    • Houe rotative 4,5 m avec 2 rangs d'étoiles, roues pleines, portée, repliage hydraulique, utilisée 225 ha/an avec un tracteur de 120 CV utilisé 700 h/an : coût de 13,6 €/ha et temps de travail à 13,33 min/ha

    Source : barème d’entraide 2015 Jura


    Coûts totaux intègrent le coût de la main d'œuvre horaire, le coût du carburant et l'amortissement du matériel (tracteur et outil). Le temps de remplissage du pulvérisateur est inclus.

     

    La modalité mixte avec herse étrille et la modalité tout mécanique avec herse étrille présentent les meilleurs ratios efficacité / coût et efficacité / temps de travail.

    Désherbage mixte du soja avec bineuse

    Désherbage mixte combinant binage et traitement sur le rang 

    Plusieurs stratégies sont envisageables, avec un usage de la bineuse en complément ou substitution (totale ou partielle) de la post-levée selon les situations. Un premier passage précoce de bineuse peut également offrir la possibilité de limiter l’application de la prélevée en la localisant uniquement sur le rang (herbisemis). Ces stratégies réservées aux écartements larges, souvent au-delà de 45 cm, offrent globalement de bons résultats.

    Il est alors intéressant de localiser sur le rang la pulvérisation d’herbicides, soit en herbisemis (kit spécifique est à installer sur le semoir) avec des herbicides de prélevée, soit en post-levée avec une rampe localisée de type Maréchal par exemple. Cela permet non pas de réduire la dose employée (risques de sélection de populations résistantes) mais de réduire les surfaces traitées (et donc les coûts herbicides et l’IFT). C’est la complémentarité du traitement sur le rang et du désherbage mécanique dans l’inter-rang qui est gagnante.

    Des résultats tournesol sont extrapolables au soja : voir l'article

     

    Désherbage mixte avec binage en substitution de traitements de post-levée

    Un essai mené en 2022 et financé par Cap protéines montre qu’en année sèche, la référence chimique donne des résultats plus décevants car la sécheresse a dégradé l’efficacité de l’herbicide de prélevée et le Pulsar a été réalisé sur des adventices trop développées (application tardive sur des adventices mal détruites en prélevée). La stratégie mixte Prowl puis herse étrille en post-levée manque d’efficacité car la herse étrille a été passée sur des adventices trop développées pour les mêmes raisons.

    En revanche, le binage apporte un bon complément d’efficacité à l’herbicide de prélevée en année sèche. Ainsi le binage exerce un rattrapage bien supérieur à la herse étrille et permet d’éviter une voire deux applications de Pulsar fractionné. De plus, la stratégie Prowl + binage est intéressante également en termes de réduction d’IFT et de coût herbicide.

     

    Le binage en renfort des programmes herbicides sur flore difficile

    En présence d’ambroisie, de xanthium ou de datura, il est conseillé d’intervenir en programme avec les herbicides adaptés à cette flore appliqués au bon stade et à la bonne dose. Pour renforcer la lutte contre ces espèces, un ou plusieurs binages peuvent être envisagées, en supplément du programme herbicide.

    Conclusion 

    Les principaux intérêts du désherbage mixte sont :

    • Les années sèches, le mécanique est efficace et apporte un bon complément sur des traitements qui ont une efficacité altérée par des conditions sèches. 
    • Il permet de palier aux problèmes de sélectivité de certains produits et à des contraintes réglementaires. 
    • Il permet une réduction des IFT, ce qui est intéressant pour les démarches de type HVE (en situation de flore classique)
    • Le binage en plus renforce les efficacités sur les flores difficiles.

     

    Découvrir les caractéristiques des outils de désherbage mécanique sur soja.

    Il y a d'autres moyens de gérer les mauvaises herbes. Pour cela, il faut se renseigner sur les leviers agronomiques disponibles pour le soja.

     

    Document à télécharger

    • Fiche "sélectivité des outils de désherbage mécanique sur les oléagineux et les protéagineux" - 2023 Télécharger le pdf
    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    degats limaces sur tournesol
    Limaces : gestion des populations en cours de campagne
    >Lire l'article
    pucerons tournesol
    Pucerons : Gestion en cours de campagne
    >Lire l'article