Désherbage mécanique du soja

Cet article convient aux pratiques conventionnelles et bio

Les outils de lutte mécanique

Caractéristiques des différents outils

  Herse étrille Houe rotative/écrouteuse Bineuse à dents

Mode d’action sur adventices

Déracine et/ou recouvre

Déracine, recouvre, blesse

Sectionne, recouvre

Action sur le rang

Oui Oui

Non, sauf si buttage* ou doigts rotatifs

Action sur les vivaces

Non Non

Oui, ralentit la croissance des
plantes

Profondeur de travail

2 - 3 cm

2 - 4 cm 2,5 - 6 cm

Vitesse d’avancement avant levée

8 à 12 km/h

15 à 20 km/h  

Vitesse d’avancement après levée

2 km/h jusqu’aux 1ères feuilles unifoliées puis
3 à 7 km/h

8 à 20 km/h

3 à 10 km/h

Effet sur la structure du sol

Ameublit, aère et nivelle le sol en superficie

Ameublit, écroûte, aère jusqu’à 2 - 4 cm

Brasse, écroûte et ameublit le sol de 3 à 5 cm

Types de sol favorables

Argilo-calcaires et limons non battants

Tous types de sol y compris limons battants (plus décevant en argilo-calcaire)

Tous types de sol

Conditions de réalisation

Sol ressuyé, conditions séchantes

Sol frais à sec, conditions séchantes

Sol ressuyé, conditions séchantes

Situations à éviter

Sol lourd, battant, frais, trop pierreux, avec présence de résidus

Sols caillouteux

Sol peu nivelé, courbes et dévers, résidus importants

* à privilégier sur des variétés à haute insertion de première gousse

Les bons réglages sont indispensables !

Les réglages d’outils sont essentiels pour préserver le soja et détruire un maximum de mauvaises herbes. Il est conseillé de tester préalablement les outils sur une distance courte mais suffisante pour que la vitesse de travail soit atteinte. Attention, ces réglages doivent être renouvelés à chaque stade de développement de la culture et des adventices, et à chaque nouvelle parcelle (surtout si les types de sol diffèrent).

Herse étrille : inclinaison des dents, profondeur de travail et vitesse d’avancement forment la combinaison gagnante, parfois délicate à obtenir. En modifiant l’un de ces paramètres, s'assurer de ne pas perturber les autres réglages. Il vaut mieux parfois diminuer l’agressivité et conserver ou augmenter la vitesse d’avancement.

herse étrille sur soja

Passage de herse étrille dans du soja

Houe rotative : très simples sur ce type d’outil, les réglages consistent en une mise à niveau de l’appareil (attelage 3ème point) et un ajustement de la vitesse d’avancement en fonction du stade de la culture. Sur certains modèles, des roues de terrage et ressorts de pression supplémentaires permettent de régler la profondeur et la pression des roues au sol. Il est parfois nécessaire de placer des masses à l’avant du tracteur pour éviter un déséquilibre de charges.

houe rotative dans soja

Passage de houe rotative dans du soja

Bineuse : avant tout, s'assurer que l’outil conserve bien la trajectoire du tracteur. Ajuster ensuite la profondeur des éléments (terrage par vérin ou vis manivelle) et l’angle d’attaque des dents en fonction du type de sol et des éventuelles zones de compactions derrière les roues du tracteur. Le 3ème point sert à mettre les éléments d’aplomb par rapport au sol et trouve tout son intérêt dans les sols compactés. Le type de dent (rigide ou flexible), la largeur et la forme des socs influencent le travail du sol et la qualité du désherbage. Pour protéger les jeunes plants de soja contre les projections de sol, des disques ou roues crénelées protège-plants peuvent être montés sur la bineuse. Des doigts rotatifs en caoutchouc peuvent également être utilisés pour travailler au plus près du rang, là où une bineuse classique ne peut accéder.

bineuse dans soja

Passage de la bineuse dans du soja

doigts rotatifs bineuseDisques protège-plants bineuse

1. Doigts rotatifs - 2. Disques protège-plants

Principaux systèmes de guidage pour la bineuse

Les fabricants de matériel proposent plusieurs dispositifs destinés à faciliter la tâche du chauffeur, à améliorer le débit de chantier et la précision de travail.

  • Guidage manuel (le plus ancien) : assise sur la machine, une personne guide manuellement les éléments bineurs.
  • Guidage mécanique : suite à un marquage préalable du sol au moment du semis, la bineuse se positionne en suivant la trace.
  • Guidage électronique : une interface placée entre le tracteur et la bineuse guide cette dernière grâce à des cellules photo-électriques qui détectent le rang.
  • Guidage par caméra : les rangs sont reconnus grâce à un système vidéo qui transmet l’information à un boîtier électronique. Celui-ci commande hydrauliquement le déplacement latéral de la bineuse lorsque la trajectoire de cette dernière dévie sa course par rapport à la culture.
  • Guidage par GPS : installé sur le système de guidage du tracteur, le GPS dirige la bineuse avec une grande précision (plus ou moins 5 cm).

Cellules photo-électriques bineuseCaméra vidéo bineuse

1. Cellules photo-électriques - 2. Caméra vidéo

Quand intervenir avec les outils ?

Les plages d’intervention doivent être décidées de manière à épargner le soja et à maximiser les chances de destruction des mauvaises herbes. N’envisager les passages d’outils que lorsque les conditions météo sont favorables (temps sec prévu dans les jours qui suivent).

Plages d'intervention selon le stade du soja :

 Plages d'intervention désherbage mécanique selon le stade du soja

1. Herse étrille ”à l’aveugle” : entre le semis et la levée du
soja. Possible perpendiculairement au semis.
2. Soja au stade ”crosse” : très sensible aux passages d'outils.
3. Soja au stade 1ères feuilles unifoliées : passage possible de houe rotative et de herse étrille.
4. Soja au stade 2ème et 3ème noeuds : tolère bien tous types de passages d’outil.

Plages d'intervention selon le stade des mauvaises herbes :

 Plages d'intervention sur soja selon le stade des mauvaises herbes

exemples soja selon le stade des mauvaises herbes

1. Fil blanc : la mauvaise herbe a germé mais n’a pas encore émergé du sol. Stade particulièrement visé dans une intervention ”à l’aveugle”.
2. Cotylédon : ce stade est sensible au passage de tout type d’outil.
3. Mercuriale annuelle au stade 2 feuilles : trop tard pour la houe, ultime stade pour la herse étrille.
4. Linaire bâtarde au stade 4-5 feuilles : sensible à la bineuse, trop tard pour les autres outils.

Plusieurs passages, au bon moment

Les 4 à 6 semaines qui suivent l’implantation du soja sont déterminantes en raison du faible pouvoir couvrant de la culture en début de cycle. Herse étrille, houe rotative (ou écroûteuse) et bineuse contribuent non seulement à débarrasser la culture des mauvaises herbes, mais facilitent aussi le démarrage des plantes, notamment si les conditions pédoclimatiques sont défavorables à la croissance du soja.

Les programmes associant plusieurs types d’interventions mécaniques donnent d’autant plus satisfaction que ces dernières sont menées tôt et correctement. Les outils fonctionnant sur toute la surface doivent surtout être mis à contribution en début de cycle pour nettoyer précocement le rang. La bineuse complète ensuite la stratégie une fois que la culture est bien installée.

herse étrille sur sojahoue rotative sur sojabinage du soja

1. Herse étrille - 2. Houe rotative - 3. Bineuse

 

Avant et au moment du semis

  • Soigner la préparation du semis pour faciliter les passages d’outils.
  • Rechercher un sol nivelé et meuble.
  • Préférer le semoir monograine, à écartement large, pour rendre possible le binage.
  • Augmenter la densité de semis de 5 à 15 % (selon la stratégie de désherbage envisagée).
  • Semer à 4 cm de profondeur si vous prévoyez des passages de herse étrille ou de houe rotative avant la levée du soja.

Entre le semis et la levée

  • Intervenir quelques jours après le semis (3 à 7 jours) juste avant la levée du soja, pour éliminer très tôt les mauvaises herbes sur toute la surface, y compris sur le rang. Il faut chercher à créer un décalage de stades entre la culture et les adventices. Surveiller très régulièrement le développement du germe du soja, l’idée étant de ne pas l’endommager lors du passage mécanique.
  • En sol soufflé ou non tassé, utiliser la herse étrille de préférence.
  • En sol battant, utiliser plutôt la houe rotative (ou écroûteuse).

En culture

  • Mettre en place un programme où se succèdent des passages précoces de herse et/ou de houe rotative et terminer par 1, 2 ou 3 binages.
  • Observer très régulièrement le développement du soja et l’état de salissement de la parcelle pour pouvoir intervenir tôt.
  • Intervenir sur des adventices jeunes. Ne pas sous-estimer la vitesse de développement des mauvaises herbes.

Combiner les différents types d'outils

La combinaison des outils donne généralement satisfaction. Il n’existe pas d’itinéraire ”type” tant les déterminants des choix techniques sont variables, d’une année, d’une exploitation et d’une parcelle à l’autre. D’après l’enquête soja bio de 2012 menée par Terres Inovia, la stratégie associant bineuse et herse étrille représente 54% des surfaces dans le Sud-Ouest. La conduite dominante consiste à étriller une à deux fois puis biner deux fois. En moyenne, le soja bio en France fait l'objet de 4 interventions mécaniques en culture.

Tests comparatifs de stratégies de désherbage mécanique :

Tests comparatifs de stratégies de désherbage mécanique

Il y a d'autres moyens de gérer les mauvaises herbes. Pour cela, il faut se renseigner sur les leviers agronomiques disponibles pour le soja.

- Documents à télécharger :
Veuillez selectionner un stade afin de pouvoir consulter les articles.