Chargement en cours...

Terres Inovia met en ligne deux nouveaux outils d’aide à la décision colza pour estimer le risque lié aux larves d’altise d’hiver et au charançon du bourgeon terminal

15 oct. 2021

Paris, le 15 octobre 2021 - Terres Inovia a développé et mis en ligne sur son site web deux nouveaux outils d’aide à la décision visant à estimer le risque lié à la présence du charançon du bourgeon terminal et des larves d’altise d’hiver dans une parcelle de colza. Cette évaluation du risque intègre, en plus de la présence du ravageur, la robustesse de la culture et des caractéristiques régionales et est associée à une recommandation de traitement. Ces outils sont mis à disposition dans le cadre du projet « Accroître la compétitivité et la durabilité des productions oléoprotéagineuses » du programme Cap Protéines.

​​​​​​​Terres Inovia continue d’accompagner les producteurs dans la lutte contre les ravageurs du colza. L’institut vient de mettre en ligne deux nouveaux outils, qui viennent compléter l’outil de gestion des altises adultes, pour évaluer le risque à la parcelle lié au charançon du bourgeon terminal et aux larves de grosse altise et aider à prendre les bonnes décisions.

La robustesse du colza, un élément capital pour estimer le risque
Afin d’estimer le risque lié aux charançons du bourgeon terminal et aux larves d’altises d’hiver, l’utilisateur est invité à renseigner le département où se situe son exploitation, si le colza est dans un contexte favorable à sa croissance, la qualité d’enracinement, la présence d’un rougissement caractéristique d’une déficience en azote, le peuplement et la biomasse fraiche de la culture. Pour les larves d’altise d’hiver, il est également amené à indiquer le nombre de larves observées par plante, tandis que pour le charançon du bourgeon terminal, il s’agit de renseigner si des insectes ont été piégés dans la parcelle ou dans le secteur et éventuellement l’historique de sa nuisibilité. Ces différents éléments permettent d’estimer un niveau de risque auquel est associée une recommandation d’intervention ou non, et d’insecticide à privilégier en fonction du contexte de résistance du département.

Des ravageurs maîtrisés, un potentiel sécurisé
La lutte contre les insectes constitue en effet l’un des premiers leviers pour sécuriser la production de colza. L’altise d’hiver (Psylliodes chrysocephala) et le charançon du bourgeon terminal (Ceutorhynchus picitarsis) sont des ravageurs majeurs de la culture. Leurs larves se développent dans les pétioles des colzas pendant l’automne. La présence de galeries sensibilise les plantes au gel et au développement de maladies. Les larves peuvent également atteindre au cours de l’hiver le bourgeon terminal et le détruire, perturbant le développement de la plante et limitant son potentiel de rendement.

Deux outils sur le site web de Terres Inovia
Ces outils sont disponibles gratuitement pour toute personne ayant créé son compte personnel sur le site web de Terres Inovia :
Outil charançon du bourgeon terminal
Outil larves de grosse altise

Ils sont également disponibles sous forme d’interface de programmation d’application (API) et pourront être mobilisés sur d’autres interfaces numériques via la plate-forme API-Agro.

Voir la liste des API

Vous pouvez voir ou revoir sur la chaîne YouTube de Terres Inovia le Jeudi de TI du 14 octobre 2021 consacré à la présentation et à la démonstration des outils de l'estimation des risques larve d'altise et charançon du bourgeon terminal : https://youtu.be/jJfNLIdKdLA

Pour suivre toute l’actualité de Cap Protéines : www.cap-proteines.fr

​​​​​​​​​​​​                      

​​​​​​​

- Document à télécharger :