Chargement en cours...

Gestion en cours de campagne du charançon du bourgeon terminal

Article rédigé par
  • Céline ROBERT (c.robert@terresinovia.fr), Laurent RUCK (l.ruck@terresinovia.fr)
Gestion en cours de campagne du charançon du bourgeon terminal
    Imprimer cette page
    Modifié le : 28 sept. 2023

    Biologie

    Les adultes de charançon du bourgeon terminal (CBT) (Ceutorhynchus picitarsis) mesurent entre 2,5 et 3,7 mm. Ils ont le corps noir et brillant, avec une pilosité courte clairsemée, des taches latérales roussâtre entre le thorax et l’abdomen, et des taches dorsales blanchâtres. L’extrémité des pattes est rousse.

    Les larves mesurent de 4,5 à 6,5 mm et sont blanchâtres. Leur tête est brune, tirant sur le noir au premier stade larvaire, puis sur le jaune. Les larves n’ont pas de pattes. 

    Les adultes, très discrets, pondent dans les pétioles à l'automne. Les larves peuvent passer dans le cœur des plantes au stade rosette et détruire le bourgeon terminal. Au printemps, les plantes ont alors un aspect buissonnant.

    Fréquence : faible à élevée selon les régions 

    Nuisibilité : forte

    Larves de charançon du bourgeon terminalcharançon du bourgeon terminal

    1. Larves de charançon au cœur de la plante; 2. Charançon adulte

    Pour différencier les différentes espèces de charançons du colza, utiliser la clé d’identification.

    Gestion

    Une fois dans les plantes, les larves de CBT ne sont plus atteintes par les insecticides (pas de stade “balladeur” comme la grosse altise). La lutte vise donc les adultes avant le début des pontes. Confirmer si possible le risque par des données BSV ou autre réseau de piégeage (vol, maturation, ponte).

    Stade sensible Piégeage Vol Seuil
    3 feuilles jusqu'à la reprise de végétation Cuvettes jaunes posées sur la végétation

    Vol intervenant généralement vers mi-octobre dans le Centre et le Nord et début novembre dans le Sud-Ouest.

    Raisonner selon le piégeage en cuvette et les données fournies par le réseau BSV (pic vol régional ou pontes si disponibles).  

    Si vols fin septembre, intervenir 15 jours après (réseau de piégeage ou cuvettes) 

    Si vols courant octobre, intervenir 8 à 10 jours après les vols (réseau de piégeages ou cuvettes) 

    Dans les situations où le risque agronomique est faible et le risque historique charançon du bourgeon terminal est faible (nuisibilité rare), une impasse est possible même en présence d’insectes.

    Utiliser l'outil "Colza risque ravageurs" pour évaluer le risque.

     

    Si une intervention est recommandée, utilisez un pyréthrinoïde autorisée comme la lambdacyhalothrine, deltaméthrine ou cyperméthrine. Même en présence de mutation KDR, le niveau de résistance reste faible et les pyréthrinoïdes demeurent efficaces. L’étofenprox est un cran en dessous. 

    Le traitement visant le charançon du bourgeon terminal a une efficacité sur les premières larves de grosse altise si elles sont déjà présentes (vérifiable par Berlese) et selon leur sensibilité aux insecticides.

    Les ravageurs du colza sont tous régulés par de nombreux auxiliaires. Limiter les traitements insecticides autant que possible. Si un traitement se justifie, sur les insectes résistants, utiliser des produits efficaces au risque d’engendrer des pullulations d’insectes. Pour en savoir plus sur ces organismes, consulter l’article sur les auxiliaires.

    Pour en savoir plus sur les résistances du charançon du bourgeon terminal.

    petit guide ravageurs du colza Terres Inovia

    Le petit guide ravageurs du colza édition 2021 est disponible à la commande dans notre boutique.

     
    insectes-ravageurs-caracterisation-de-la-sensibilite-aux-pyrethrinoides
    Prestation
    Insectes ravageurs : caractérisation de la sensibilité aux pyréthrinoïdes

    Détermination de la sensibilité à la lambda-cyhalothrine de populations de grosses altises, de petites altises, de méligèthes, de différentes espèces de charançons du colza, et de différentes espèces de bruches (de la féverole, du pois ou de la lentille).

    Nous contacter
    colza-de-nouvelles-strategies-pour-limiter-l-usage-des-insecticides
    Formation
    Colza, de nouvelles stratégies pour limiter l’usage des insecticides

    Face à la résistance des ravageurs aux pyréthrinoïdes, et au retrait de molécules, il est nécessaire de mettre en œuvre des pratiques visant la robustesse de la culture, mais également de favoriser la régulation naturelle des ravageurs par les auxiliaires des cultures.

    S'inscrire à la formation
    insectes-ravageurs-caracterisation-de-la-resistance-aux-pyrethrinoides-par-mutation-kdr
    Prestation
    Insectes ravageurs : caractérisation de la résistance aux pyréthrinoïdes par mutation kdr

    Recherche par analyse moléculaire de mutations sur le gène du canal sodium responsables de baisse d’efficacité des pyréthrinoïdes chez des populations de grosses altises, de méligèthes, de différentes espèces de charançons du colza ou de bruches de la féverole.

    Nous contacter

    Document à télécharger

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    taupins colza
    Les ravageurs secondaires à l'automne
    >Lire l'article
    Stratégies chimiques pour désherber le soja
    Stratégies herbicides pour désherber le soja
    >Lire l'article