Chargement en cours...

Gestion des petites altises (altises des crucifères)

Biologie

Les petites altises, aussi appelés altises des crucifères (Phyllotreta sp.), sont de petits coléoptères noirs ou bicolores de 2 à 2.5 mm. Ces insectes sauteurs peuvent être nombreux à la fin de l’été et attaquer les jeunes colzas en cours de levée en grignotant les cotylédons et les jeunes feuilles. Les semis précoces sont plus exposés. 

Les morsures circulaires, perforantes ou non, peuvent s’accumuler rapidement (les morsures sont similaires à celles de la grosse altise). Les dégâts sont d’autant plus importants que les plantules touchées sont peu développées.

Fréquence : moyenne 

Nuisibilité : forte

​​​​​​​petite altise sur colza

Gestion

Présentes dans les repousses de colza, le retournement de ces dernières crée des déplacements de populations vers les colzas en cours de levée.  Eviter de détruire ces repousses si de jeunes colzas sont en cours de levée à proximité. Les bordures de parcelle peuvent être détruites en cas d’invasion massive.  

La lutte insecticide contre les petites altises doit se raisonner à la parcelle et ne s’envisager que si la survie de la culture est menacée, du stade cotylédons jusqu’au stade à 3-4 feuilles du colza, c’est-à-dire si la culture pousse moins vite qu’elle n’est dévorée. Les captures dans les cuvettes jaunes servent à détecter l’arrivée puis l’activité des altises. Les pièges jaunes ne sont pas un outil de décision de traitement. C’est l’observation très régulière, à la parcelle, de l’état du colza entre les stades cotylédons et 3-4 feuilles qui guide le raisonnement.

Stade sensible Comment les détecter Déclenchement des vols Seuil
De la levée au stade 3 feuilles inclus

Cuvettes

Surveiller les attaques sur plantules quotidiennement

(particulièrement les bordures à proximité d’un ancien colza)

Risque accru si destruction de repousses de colza à proximité

8 pieds sur 10 avec morsures ET 25% de surface foliaire consommé *

Les stades les plus jeunes sont les stades les plus sensibles.

* Plus que le seuil, la vitesse d’accumulation des dégâts et la vitesse de croissance de la culture sont les critères à prendre en considération, quasiment au jour le jour pour bien appréhender le risque.

En cas d’infestation massive et précoce, intervenir avec un pyréthrinoïde autorisé si le seuil est dépassé. Réserver BORAVI WG (phosmet) à la lutte contre les grosses altises.

Les ravageurs du colza sont tous régulés par de nombreux auxiliaires. Limiter les traitements insecticides autant que possible. Si un traitement se justifie, sur les insectes résistants, utilis​​​​​​​er des produits efficaces au risque d’engendrer des pullulations d’insectes.

Pour en savoir plus sur ces organismes, consulter l’article sur les auxiliaires.
- Document à télécharger :