Chargement en cours...

Pulvérisation localisée sur le rang : Terres Inovia a restitué les résultats du projet PLEVOP

15 févr. 2021

Le vendredi 29 janvier 2021, Terres Inovia a réalisé, avec ses partenaires AgroSup Dijon, Maréchal et la Coopérative Agricole Lorraine, une demi-journée de restitution du projet PLEVOP, un projet Ecophyto II financé par l’OFB portant sur le développement opérationnel pour les grandes cultures semées en ligne d’une rampe de pulvérisation localisée sur le rang. L’objectif du projet était de tester un système innovant de pulvérisation pour réduire la quantité de produit épandu par hectare en localisant le traitement herbicide sur le rang et en binant l’inter-rang.

Les essais ont été réalisés avec la rampe de pulvérisation localisée de la société Maréchal, large de 16,20 m, composée de 3 tronçons de 12 rangs à 45 cm d’écartement. Son débit de chantier est de 10 à 15 ha/h (vitesse moyenne de 10 km/h), la cuve frontale a une capacité de 1100 l.

 

 

 Présentation de la rampe

 

En raison de l’épidémie de covid19, la restitution du projet a eu lieu par visioconférence sur Teams.
Les participants étaient à la fois des constructeurs, expérimentateurs, agriculteurs, étudiants, conseiller, chercheur et ingénieurs, ce qui était une vraie richesse pour les échanges. 
 

Résultats des essais sur colza et tournesol

Après un tour de table des participants et un rappel du projet, une première partie a présenté les résultats des essais menés dans la région de Nancy sur colza et tournesol. Les tests de différents systèmes de guidage (GPS, trace, caméra…) ont montré que sur des terres à colza ou tournesol qui peuvent être parfois irrégulières, le guidage trace de la rampe n’est pas toujours adapté mais les guidages par caméra et par GPS sont bien adaptés et satisfaisants. Cependant, le guidage caméra étant plus coûteux que le guidage GPS, ce dernier semble suffisant.
Les essais au champ ont également permis d’évaluer la technique de désherbage mixte (herbicide localisé sur le rang puis binage) en post-levée du colza et du tournesol. Les résultats montrent qu’elle a une efficacité satisfaisante, similaire au traitement en plein et tout à fait pertinente pour des désherbages à grande échelle. L’efficacité moyenne à mauvaise de la modalité « traitement localisé non biné » montre l’importance du binage pour désherber toute la surface. Ainsi, la technique « traitement localisé + binage » est tout à fait pertinente sur ces cultures et semblable à un traitement en plein, à condition de pouvoir biner au moins 1 fois.

 

Résultats de l’analyse technico-économique

Dans un deuxième temps, les résultats de l’analyse technico-économique ont été détaillés, comparant différentes techniques (traitement localisé puis binage, traitement en plein, herbisemis puis binage…) sur les aspects coûts, temps de travail et gain environnemental. En effet, dans nos essais la pulvérisation sur le rang étant de 20 cm pour un écartement de 45 cm, la réduction de la quantité d’herbicide appliqué était de 56%, donc un IFT de 0,44. Concernant le coût, l’économie d’herbicide due à la localisation de la pulvérisation sur le rang compense le coût du binage, par rapport à un traitement en plein, lorsque l’herbicide a un coût supérieur à 70€/ha.
Une étude des jours disponibles pour biner a été réalisée selon la région, le type de sol et les périodes de semis du colza et du tournesol. En colza d’hiver, elle montre notamment que des semis précoces augmentent le nombre de jours disponibles pour biner en fin d’été et début d’automne.

 

Outil d’Aide à la Décision

Enfin, la troisième partie de la matinée a été consacrée à l’Outil d’Aide à la Décision prévu dans le projet pour déterminer les réglages optimums d’une pulvérisation efficace (choix de la buse, angle, volume, vitesse, etc…) et aider l’agriculteur dans ses calculs de volumes d’eau et de produit à mettre dans la cuve, adaptés à chaque condition de traitement localisé sur le rang, en fonction de la culture et de son stade (hauteur, écartement, etc…). Après une explication de la conception de l’OAD, une démonstration de l’application smartphone a eu lieu en direct. L’application PreciLoc a été très appréciée : rapide, intuitive et fonctionnelle, elle sera bien utile pour les agriculteurs d’après les participants. De plus, celle-ci est évolutive donc des ajustements permettront de l’améliorer au fil du temps si nécessaire. Elle sera disponible sur le Playstore.

precis_loc_screenshot

 

 Télécharger la présentation

 

En dehors des questions de compréhension, les échanges à la fin de chaque session ont été nombreux et intéressants. Ils ont porté sur le guidage en situation de traitement de prélevée éventuel (la caméra ne peut donc pas détecter les rangs), le recroisement entre traitement localisé et binage (c’est-à-dire la frontière entre le rang et l’inter-rang), l’atteinte de la cible en cas de fort développement foliaire de la culture (effet parapluie de la végétation), l’idée de traiter sur le rang avec des herbicides résiduaires et dans l’inter-rang avec d’autres herbicides en cas de binage impossible en raison des conditions climatiques certaines années, etc…

 

De manière plus générale, il a été constaté que le traitement localisé était trop peu connu à ce jour… Il permet pourtant une économie de produit significative (56% dans le cas de nos essais) et il permet d’atteindre sa cible en améliorant la qualité d’application. La question de la diffusion de l'usage de ce type de rampe a été posée. En effet, en raison de l’actualité environnementale et règlementaire, cette technique est une perspective intéressante et qui a de l’avenir. L’application smartphone vient maintenant apporter une simplification de la mise en œuvre de la technique qui globalement présente de nombreux atouts à faire connaitre.

 

Pour télécharger l’application

 Télécharger l'application sur Google Play Store

 

Pour plus de renseignements sur les résultats de ce projet

Voir le compte rendu

 

- Documents à télécharger :