Oiseaux sur tournesol : Terres Inovia mobilise les experts internationaux

10 juil. 2019

Comment lutter contre les dégâts causés par les oiseaux sur le tournesol ? Parce que le problème inquiète nombre de producteurs, il fallait réfléchir à de nouvelles solutions. Pour Terres Inovia, la construction d’un réseau pour échanger des informations et des idées entre les nombreux pays producteurs de tournesol a semblé être une évidence pour avancer plus vite et mieux.

Dont acte : dans le premier numéro du bulletin ISA (septembre 2018), l’institut a lancé un appel à collaborations en vue de construire un maillage d’experts sur ce sujet en s’appuyant sur le réseau de l'ISA (International Sunflower Association), dont Terres Inovia assure le secrétariat permanent. La proposition a suscité l'intérêt de plusieurs pays d'Amérique et d'Europe. Elle a permis des premiers échanges avec des chercheurs français (Terres Inovia, INRA), argentins (INTA), italiens (Scuola Superiore Sant'Anna), suisses (Agroscope) et américains (USDA, NWRC) ainsi qu’avec le ministère de l’Agriculture d’Uruguay.

Dommages d’oiseaux : des disparités

Une première rencontre a été organisée en mars dernier pour établir un état des lieux des problématiques et actions de recherche. Elle a permis d’avoir une vue globale des dommages des oiseaux dans les pays concernés. Ainsi, en Europe, les experts ont insisté sur les dommages d’oiseaux à la levée, moins à maturité. En Amérique du Nord et du Sud, les dommages sont, eux, causés à la fois à la levée et à maturité. Alors que les cas observés en Europe sont assez similaires, les situations semblent plus diverses en Amérique du Sud et du Nord, en raison de territoires plus vastes et de meilleures politiques de surveillance (notamment aux États-Unis).

La variation des dommages dans le temps et dans l’espace reste mal appréhendée. Les travaux réalisés en Argentine montrent une grande variabilité des dommages entre parcelles, mais il n’existe aucune donnée de ce type en Europe.

Techniques de contrôle : pas de miracle !

Qu’en est-il des techniques de contrôle ? En France comme ailleurs, il n’y a pas de solution miracle : elles ne sont que partiellement efficaces, y compris le contrôle létal, et leur efficacité diminue sur le terrain par rapport aux expérimentations à petite échelle. La gestion reste plutôt empirique en mode essais / erreurs sans connaissances fondamentales pour identifier a priori des méthodes prometteuses. L’absence ou le retrait de produits répulsifs dans le contexte européen constitue une différence majeure entre l’Europe et le continent américain. Cependant, en Argentine, l’application des répulsifs n’a pas été vraiment efficace pour atténuer les dommages causés par les colombidés.

Recherche : l’Amérique en exemple

La recherche semble plus avancée en Amérique qu’en Europe. L'USDA-APHIS-Wildlife Services est chargé de gérer les conflits entre la faune sauvage et l'agriculture et de proposer des solutions. Cette organisation centralisée n'existe pas ailleurs. Il faut également souligner, en Europe, une interaction étroite entre les zones rurales et urbaines (les oiseaux vont et viennent), mais pas de gestion coordonnée. Les pigeons ont à la fois des défenseurs et des opposants dans les zones urbaines.

Et après ?

Les participants à cet atelier ont convenu de rester en contact en partageant des informations, notamment en ce qui concerne les retours provenant de la gestion adaptative (évaluation et adaptation de méthodes préventives). Deux thèmes d’intérêt commun sont identifiés à ce jour : la preuve de dommages avec un cadre systématique et la création d’un réseau d'expérimentation sur le terrain coordonné, notamment en Europe. Des sujets qui pourraient déboucher sur des projets collaboratifs. A suivre.

Retrouvez l'expertise de Terres Inovia sur les dégâts d'oiseaux sur tournesol :

Reconnaître les oiseaux déprédateurs du tournesol

Dégats d'oiseaux : un challenge pour la R&D

Prévenir les dégâts d'oiseaux

 

Pour lire cette actualité en anglais, consultez le document joint

- Document à télécharger :