Chargement en cours...

Nouvelles conditions d’usage pour le métazachlore : quelles conséquences pour la gestion des dicotylédones ?

Les restrictions de dose de métazachlore à 750 g une fois tous les 4 ans ou 500 g tous les 3 ans conduiront à des évolutions de pratiques herbicides en colza lors de la prochaine campagne. Quels impacts pour la maîtrise des dicotylédones ?

Restriction de 750 g/ha métazachlore une fois tous les 4 ans : quel impact pour les dicots ?

Dans un tel contexte, les effets dose du métazachlore seront assez limités. Mécaniquement, l’effet indirect sera la baisse de grammage des autres substances actives que l’on peut retrouver dans certains produits, mais pas tous.
C’est surtout le cas des produits contenant métazachlore et quinmerac (Novall / Bando Neon / Rapsan Tdi) qui auront une dose de quinmerac limitée à 187 g/ha contre 250 g/ha avant les nouvelles mesures réglementaires.
​​​​​​​Cela pourrait avoir des incidences dans la gestion du gaillet, ammi majus ou carotte sauvage, mais surtout coquelicot et, anthrisque par exemple, pour lesquels le quinmerac offre le meilleur choix possible en prélevée à une dose de 250 g/ha (fractionnée ou non). Les producteurs pourront toujours se tourner vers d’autres options (Alabama 2.5 l/ha ou Tanaris 1.5 par ex ou Colzor Trio 4 l/ha). Bien sûr, le recours à la post-levée stricte ou en rattrapage avec Mozzar / Belkar sera possible aussi.

Restriction de 500 g/ha métazachlore une fois tous les 3 ans : quel impact pour les dicots ?

Dans les rotations courtes fixées du type Colza / Blé ou Colza / Blé / Orge, la restriction 500 g/ha de métazachlore a théoriquement plus de conséquences sur la gestion des dicotylédones lorsque l’on se trouve dans des stratégies anti-dicotylédone reposant uniquement sur la prélevée.
Avec une dose abaissée à 500 g/ha l’action attendue du métazachlore devrait décliner sur gaillet, géraniums voire sur laiterons, capselle, véroniques. Cela milite par un relai éventuel avec Mozzar ou Ielo. La matricaire peut quant à elle encore se contrôler avec des doses assez faibles de métazachlore.
En définitive, cette restriction devrait probablement se traduire :

  1. Soit par un développement de stratégies « pré puis post » pour les producteurs qui s’accommodent bien du « tir à vue » depuis l’arrivée de Mozzar et Ielo, mais dont la pression graminée exige de maintenir une prélevée à action graminées. Terres Inovia encourage d’ailleurs à explorer ces pistes à condition de maîtriser les charges en prélevée autour de 25 à 40 €/ha maxi. Il s’agit de rester sur des solutions simples, de type métazachlore 500 g/ha + napropamide (COLZAMID) ou dimétachlore (COLZOR UNO, TEROX).
    Les stratégies « tout en post » sont à réserver pour des flores spécifiques peu diversifiées contrôlables par Mozzar, Ielo, Fox ou Atic-Aqua (géraniums, gaillet, matricaires, coquelicot, fumeterre, crucifères...). D’un point de vue gestion des graminées, ce sont les situations pour lesquelles, une prélevée seule suffit à contrôler les graminées, sans propyzamide (Kerb)
  2. Soit par le maintien d’une prélevée « haut de gamme » (ex : Colzor Trio 3.5 l/ha, Alabama 2.5 l/ha, Polaire 2.5 l/ha, packs avec Tanaris/Solanis 1.5 l/ha). Les combinaisons dose x produits commerciaux sont multiples (ex : Rapsan Tdi 1.25 + Centium CS 0.25 + Colzamid ou Butisan S/Sultan 0.75 à 1+ Axter 1.2 à 1.5 ou Butisan S 0.75 à 1 + Altiplano, ou Tanaris 1.2 +Kilat 1.2, etc.). Dans ce cas, il faut pouvoir bénéficier de conditions favorables (pluie avant / après application) au risque de dégrader le rapport qualité/ prix de ces pratiques.

Restriction Spe 2« bétoires référencées » ou « sol drainé »

Dans ces cas de figure, le métazachlore n’est pas autorisé. Il conviendra donc d’opter pour une stratégie alternative qui tiendra compte, en premier lieu, de la pression attendue en graminées. 
​​​​​​​Si pour le ray-grass, toutes les solutions conviennent, le choix des produits sera beaucoup plus délicat en situation vulpin où l’on recommande de maintenir une base napropamide.
► Complément dans l'article "Efficacité des herbicides de présemis-prélevée contre ray-grass et vulpins sur colza"

Pour aller plus loin

Tableau d’efficacité des herbicides du colza
​​​​​​​► Caractéristiques des produits commerciaux
Exemples de programmes selon la flore attendue