Chargement en cours...

Les stratégies herbicides pour le colza

Article rédigé par
  • Franck DUROUEIX (f.duroueix@terresinovia.fr); Fanny VUILLEMIN (f.vuillemin@terresinovia.fr)
Les stratégies herbicides pour le colza
    Imprimer cette page
    Modifié le : 21 juin 2024

    La connaissance de la flore des parcelles et leur niveau de pression aide à définir le meilleur rapport qualité prix du programme adéquat.

    Présemis incorporé

    La napropamide incorporée (COLZAMID, etc..,.) offre une action un peu moins sensible aux conditions sèches que la prélevée. Elle s’utilise en général dans le cadre d’un programme suivi d’une application de prélevée. La dose de 1.5 l/ha peut suffire pour une programme présemis puis prélevée contre géraniums, coquelicot, gaillet, mercuriale, véronique feuille de lierre, barbarée, carotte sauvage. Pour un programme visant les graminées en forte pression, préférer une dose de 2 l/ha. La napropamide incorporée peut aussi être envisagée suivie d’une postlevée type KERB ou IELO.

    désherbage présemis colza

    Prélevée

    L’application unique en post-semis prélevée représente la majorité des stratégies herbicides.

    Cette stratégie, simple, en un seul passage est bien adaptée aux flores simples. Les points faibles peuvent être le manque de régularité en conditions sèches ou le manque d’efficacité sur des flores telles que le géranium, certaines flores spécifiques type chardon-marie, érodium, sanve, ravenelle ou encore les fortes pressions en ray-grass et vulpin. Le géranium, le coquelicot, le gaillet, le sysimbre vont spécifiquement orienter le choix du produit

    Les associations avec clomazone permettent de renforcer l'efficacité sur gaillet, ammi-majus, sisymbre. Les associations avec quinmérac (Rapsan TDI, Alabama, etc…,.) permettent un meilleur contrôle sur gaillet, ammi-majus, coquelicot. Springbok ou Alabama (à la dose de 2.5 l/ha ou 2 l/ha en programme avec IELO) sont notamment choisi pour leur action sur géraniums. Par contre les associations très renforcées et onéreuses type Alabama 2 l/ha + Kilat 1 l/ha, Colzor Trio 3 l/ha + Springbok 2 l/ha, etc., ne sont pas très bien valorisées à l’exception d’un renfort sur passerage ou barbarée.

    Contre le vulpin, les bases avec métazachlore sont à préférer. Contre ray-grass, les bases dimétachlore, métazachlore associé ou non au dmta-P et les bases avec péthoxamide sont d’un niveau d’efficacité assez proche.

    Les programmes avec prélevée suivi de Ielo

    Programme très complet sur dicotylédones et graminées. Ielo apporte un bon complément sur géraniums, astéracées (matricaire, chardon-marie, bleuet, séneçon, etc...,), coquelicot voire mercuriale, lampsane, pensée et fumeterre. La dose de prélevée est modulée à 2/3 ou 3/4 de la dose (l/ha). Il y a de bonnes performances de programmes type métazachlore 1,2 à 1,5 l/ha ou Axter 1,5 l/ha suivi de Ielo, y compris sur géranium disséqué (du niveau d’Alabama à pleine dose). Cependant, l'efficacité sur géranium à tige grêle et gaillet dépend du choix de la prélevée. Enfin, ce programme intégrant la propyzamide offre un excellent contrôle sur graminées dont le brome.

    FOX associé à IELO permet un renforcement des programmes précédemment cités sur géranium, sanve, pensée, fumeterre, coquelicot, erodium. Un programme métazachlore 1.2 l/ha puis IELO 1.5 l/ha + FOX 1 l/ha présente un meilleur rapport qualité prix qu’ALABAMA 2.5 l/ha puis KERB FLO.

    IELO peut aussi être renforcé par un mélange avec CALLISTO contre calépine, sanve et chardon-marie.

    Postlevée sur dicotylédones : stratégies et rattrapage

    Les rattrapages ou les compléments de postlevée se raisonnent dès le début du mois d’octobre par un tour de plaine. Certaines adventices doivent être contrôlées assez tôt car ensuite elles deviennent beaucoup moins sensibles aux herbicides : coquelicot, lycopsis, ravenelle.

    les solutions de postlevée sur dicotylédones

    Gestion des géraniums

    Gestion des crucifères

    Gestion des autres adventices difficiles en colza : Ammi majus, Gaillet gratteron, Chardon-marie, Bleuet, Erodium

    Exemples de programmes les plus adaptés selon la flore

    Document à retrouver en fin d'article dans la partie "document(s) à télécharger".

    Efficacité des programmes (tableau herbicides)

    Document à retrouver en fin d'article dans la partie "document(s) à télécharger".

    Gestion des graminées

    Stratégie de lutte contre les graminées

    Caractéristiques des produits

    Document à retrouver en fin d'article dans la partie "document(s) à télécharger".

    Conditions d’application des produits

    Document à retrouver en fin d'article dans la partie "document(s) à télécharger".

    Conditions d'utilisation du Métazachlore et du Diméthachlore

    Afin de limiter les risques de diffusion dans les eaux (pollution diffuse et pollution ponctuelle), il est nécessaire de veiller à certaines conditions lors de l'épandage.

    Document à retrouver en fin d'article dans la partie "document(s) à télécharger".

    Phytotoxicité, manque de sélectivité

    Pour plus d'informations, lire l'article

    Gérer la résistance aux herbicides

    logo r-sim

    De part des modes d’action différents de ceux utilisés en culture de céréales, la culture du colza est un moyen contribuer à la gestion du risque de résistance des graminées et des dicotylédones au mode d’action inhibiteur de l’ALS (groupe HRAC B) tel que les sulfonylurées et les triazolopyrimidines (ABAK, OCTOGON, etc.). Estimez ce risque de résistance avec R-SIM.

    Terres Inovia, ARVALIS-Institut du végétal, l’ITB et l'ACTA proposent l'outil en ligne R-sim, qui permet d'évaluer le risque d'apparition d'adventices résistantes selon les pratiques herbicides envisagées sur la parcelle

    R-sim est disponible dans notre catalogue d'outils

    Il existe d'autres moyens de gérer les mauvaises herbes et il est important de se renseigner sur ces leviers agronomiques de gestion des dicotylédones en colza.

     

    r-sim-logo-risque-de-resistance-herbicide
    Outil
    Outil R-sim - Risque de résistance

    Un simulateur pour évaluer le risque d'apparition de résistances selon ses pratiques herbicides

    Accéder à l'outil
    methodes-de-desherbage-durable-des-oleoproteagineux
    Formation
    Méthodes de désherbage durable des oléoprotéagineux

    Dans un contexte de réduction de l’utilisation des herbicides et de progression des phénomènes de résistance, la gestion des adventices doit se réfléchir à l’échelle de la rotation en intégrant les leviers agronomiques, en raisonnant les interventions chimiques et en introduisant des techniques complémentaires comme le désherbage mixte et mécanique.

    S'inscrire à la formation
    evaluation-des-intrants
    Prestation
    Evaluation des intrants

    Conception, suivi et expertise d’essais en stations TI, gestion de réseaux d’expérimentation thématiques labellisés TI, conduite d’essais EOR, evaluation et expertise marché

    Nous contacter

    Documents à télécharger

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    L’anthracnose sur lupin : surveillance et lutte
    >Lire l'article
    soja derobe datura
    Gestion des adventices difficiles en tournesol et en soja
    >Lire l'article