La plateforme PHENOVIA à l’honneur au congrès ICLGG

14 juin 2019

ICLGG (International Conference on Legume Genetics and Genomics), a eu lieu à Dijon du 13 au 17 mai. Ce congrès international sur la génétique des légumineuses était organisé par le consortium Peamust, projet investissement d’avenir sur le pois et la féverole qui associe l’INRA, Terres Inovia, Terres Univia, ainsi que des industriels du monde des semences et de la transformation. Lors de cet événement, Terres Inovia a présenté la plateforme de phénotypage PHENOVIA, située près de Dijon, dans la ferme INRA de la Bretenière.

Le contexte

Cette plateforme fait partie du projet d’infrastructure nationale de phénotypage haut débit PHENOME, en association avec l’INRA et Arvalis. Il permet de doter notre pays des équipements et des méthodes intégrant des éléments technologiques les plus récents (drones, mesures multi ou hyper-spectrales de variables agronomiques, capteurs de milieu permettant de caractériser précisément l’environnement). Sur cinq sites PHENOME de plein champ au niveau national, Terres Inovia assume la responsabilité du site de Dijon-Bretenières situé en plaine, à environ 15 km au Sud Est de Dijon.

Une large capacité expérimentale

Cette plateforme comprend une superficie totale de 12 hectares, divisée en quatre parties, ce qui permet une capacité expérimentale de 800 à 1 000 micro-parcelles chaque année. Elle est équipée d'instruments et de capteurs pour mesurer et enregistrer les paramètres d'intérêt aux niveaux du sol et du couvert : teneur en eau du sol et de l'air, pression, température du sol et de l'air, humidité des feuilles. Un système sans fil collecte et transfère des données vers une base de données. Différentes autres variables relatives aux plantes et au couvert sont accessibles via des outils de phénotypage et des techniques d'imagerie embarquées (au sol ou via UAV).

Ses domaines de prédilection

En activité depuis 2012, la plateforme s’intéresse principalement à toutes les espèces travaillées à Terres Inovia, à savoir les légumineuses à graines (cultures de printemps ou d’hiver), mais aussi le colza et le tournesol. Jusqu’à présent, elle a beaucoup travaillé sur le colza. En 2019, des expérimentations sur le soja seront effectuées. En outre, depuis 2018, PHENOVIA, comme l’ensemble du domaine INRA, prend une orientation « agro-écologie » et accueille une grande variété de sujets expérimentaux, tels que la nutrition minérale, l’irrigation, les stratégies de lutte biologique et de lutte intégrée, les techniques de lutte mécanique contre les mauvaises herbes. La plateforme peut aussi accueillir tout projet de recherche ou expérimental intéressé par les capacités disponibles. Après l’ICLGG, les capacités de PHENOVIA seront également présentées au congrès IRC à Berlin qui aura lieu mi-juin, puis début juillet lors du congrès d’agriculture de précision ECPA Agrotic, à Montpellier .

En savoir plus sur les projets de l'institut sur les nouvelles technologies