Chargement en cours...

Innovation : l’institut au cœur de la transformation des graines

09 juil. 2021

Les actions de Terres Inovia conduites dans le cadre du plan CVO triennal, achevé il y a un mois, concernent également l’aval de la production, et plus particulièrement la transformation des graines.

Terres Inovia joue en effet un rôle particulier dans ce domaine : l’institut a un point de vue unique pour identifier les productions qui ont un intérêt agronomique pour les agriculteurs, mais dont le développement se trouve bloqué par des contraintes liées aux débouchés. « La petite équipe spécialisée dans la première transformation des graines, basée sur le site Terres Inovia de Pessac (33), investit dans des actions de recherche et de transfert avec cet objectif de développement des productions d’oléoprotéagineux en tête. Pour illustrer cela, nous reviendrons sur des travaux parfois anciens, mais dont les résultats ont aujourd’hui un impact particulièrement fort pour le développement de notre souveraineté protéique », explique David Gouache, directeur adjoint de Terres Inovia.

Soja : un cas d’école pour la trituration


La capacité d’anticipation de l’institut dans ses actions d’innovation en matière de trituration est particulièrement bien illustrée par le cas du soja. « Alors que cette culture connaît un fort développement depuis plusieurs années, on oublierait parfois qu’en 2008, aucune usine installée en France n’était capable de transformer la moindre graine de soja ! »

Les technologies disponibles, dans l’immense majorité des usines mondiales, mettaient en œuvre des techniques de trituration à l’hexane, dans des unités de très grande capacité. Ce type d’installation n’était pas compatible avec les volumes de production, trop faibles, envisageables en France. Terres Inovia (Cetiom à l’époque) avec son atelier pilote Creol a ainsi étudié les modalités d’un procédé de trituration par cuisson-pression , permettant de produire un tourteau économiquement et techniquement compétitif  (avec des niveaux satisfaisants de digestibilité, d’huile résiduelle et de facteurs anti-trypsiques).

Ce procédé, compatible avec l’agriculture biologique, a été transféré à un fabricant d’équipement, et mis en place dans de nombreuses usines emblématiques de la filière soja française. « Le transfert de compétences et l’accompagnement d’unités de transformation mettant en œuvre cette technologie est resté actif lors des trois dernières années. L’institut est sollicité pour accompagner plusieurs projets de nouvelles unités », précise David Gouache.

L’institut a également mis en place une action de démonstration auprès d’éleveurs porcins du sud-ouest, en collaboration avec l’usine Sojalim, et des acteurs de la filière porcine (IFIP, FIPSO), montrant tout l’intérêt de cette production de tourteaux d’origine France : gain économique, bénéfice d’image auprès des consommateurs, fierté de produire français.

​​​​​​​

Des études pour améliorer la qualité des protéines de tourteaux d’oléagineux


Ce travail d’anticipation, qui permet de réduire les risques des investissements industriels et de faciliter l’émergence de filières viables pour nos productions françaises, se poursuit sur de nombreuses autres techniques. L’un des objectifs clés des travaux de l’institut est de contribuer à l’accroissement de notre souveraineté protéique en permettant la production de tourteaux dont la qualité protéique est améliorée. « L’institut a ainsi poursuivi des études pour améliorer les techniques de pressage , de tamisage ou encore de séparation voie sèche . L’autre objectif majeur de ces travaux est d’améliorer et de montrer le bilan environnemental de ces innovations pour les filières animales, en comparaison aux tourteaux d’importation ». L’ensemble de ces résultats ont fait l’objet de nombreuses communications aux professionnels des filières animales lors de colloques nationaux  et internationaux . La plupart des techniques évoquées ici sont actuellement en phase de test ou de mise en place dans certaines usines de trituration métropolitaines.

En savoir plus :

https://www.ocl-journal.org/articles/ocl/full_html/2015/05/ocl150046-s/ocl150046-s.html

https://www.theses.fr/2017COMP2393/document

http://www.theses.fr/2019MONTG007/document

https://www.terresinovia.fr/-/l-institut-repond-present-au-colloque-vocalim

https://www.feed-a-gene.eu/media/communications​​​​​​​