Chargement en cours...

Découvrez les résultats des synthèses variétales bio soja et tournesol 2020

18 juin 2021

Soja - série I/II– Regroupement sud

synthèse variétés soja bioLes conditions climatiques du printemps 2020 dans le bassin Sud ont été marquées par d’importantes pluies sur avril/mai, ce qui a fortement retardé les chantiers de semis. Ces conditions climatiques printanières ont engendré de forts développements végétatifs impactés ensuite par un été chaud et sec, très limitant surtout en situation non irrigué. Le retour des pluies régulières à partir de mi-septembre a étalé les récoltes jusqu’à fin octobre, voire début novembre, la qualité des graines s’en trouve parfois impactée. Les rendements 2020 sont très contrastés, et liée à l’alimentation en eau de la culture (profondeur du sol, réserves hydriques, irrigation, précipitations). En conduite pluviale (“sec”),les rendements sont directement dépendant des réserves utiles du sol, et oscillent entre 10 et 20 q/ha, atteignant jusqu’à 30 q/ha dans les meilleures terres du sud Aquitaine. En situations irriguée, là aussi les performances sont très variables selon les sols et les volumes d’eau apportés, s’établissant en moyenne autour des 30 q/ha. Des performances en retrait par rapport aux années passées.

Lire les résultats variétaux soja série I/II

 

Tournesol - Variétés précoces, mi-précoces et mi-tardives

synthèse variétés tournesol bioLes conditions climatiques du printemps 2020 ont été dans l’ensemble favorables à l’installation du tournesol dans le bassin Nord avec une première vague de semis qui a pu s’opérer vers la mi-avril, bien que des pluies aient pu localement  perturber les  chantiers  de  semis. La  température du sol a favorisé une levée rapide  des plantes. En revanche, le bassin Sud a été marqué par d’importantes pluies à partir de la mi-avril, ce qui a fortement retardé les chantiers de semis. A noter que cette année, peu de dégâts d’oiseaux ont été signalés (surtout dans les régions nord), ce qui explique en partie les bons peuplements. En revanche, certaines parcelles ont pu subir de fortes attaques de limaces. Le fait majeur de la campagne 2020 est un stress hydrique qui s’installe avant le début floraison jusqu’à la mi-août, et dans certains secteurs jusqu’à la récolte. Malgré ce contexte climatique stressant, le tournesol sort bien souvent son  épingle du jeu par rapport aux autres cultures de printemps conduites en sec. Il a montré ses aptitudes à résister à de gros à coups de chaleur et assurer son cycle en situation de fort déficit hydrique. Au sud, le retour des pluies a fortement compliqué les récoltes, en particuliers les situations de semis les plus tardifs.

Lire les résultats variétaux tournesol précoces

Lire les résultats variétaux tournesol mi-précoces et mi-tardives

Contact : Arnaud VAN BOXSOM (a.vanboxsom@terresinovia.fr)