Chargement en cours...

Découvrez le nouvel outil d’aide à la décision colza en ligne de Terres Inovia « Estimation du risque lié aux altises adultes »

27 juil. 2021

​​​​​​

​​​​Paris, le 27 juillet 2021 - Terres Inovia a développé et mis en ligne sur son site web un outil visant à estimer, pour des levées avant le 1er octobre, le risque lié aux prélèvements foliaires par les altises des crucifères et les altises d’hiver adultes, deux ravageurs fréquents sur colza. Il a été construit en intégrant des résultats d'essais et l'expertise de Terres Inovia. Dès cet automne, cet outil sera complété par deux autres modules visant à estimer le risque lié au charançon du bourgeon terminal et aux larves d’altises.

Afin d’estimer le risque lié aux altises adultes, l’utilisateur est invité à renseigner le stade du colza, si la culture est bien levée et poussante, si des insectes sont présents, le pourcentage de plantes attaquées et le pourcentage de surface foliaire consommée par les insectes. L’outil évalue alors le risque (nul, faible, moyen, élevé) et l’associe à un conseil.

L’outil a été mis à disposition dans le cadre du projet « Accroître la compétitivité et la durabilité des productions oléoprotéagineuses » de Cap Protéines. La lutte contre les ravageurs constitue en effet l’un des premiers leviers pour sécuriser la production de colza. L’altise d’hiver (Psylliodes chrysocephala) et, dans une moindre mesure, les altises des crucifères (Phyllotreta sp.) sont des ravageurs fréquents sur colza. Les adultes consomment les jeunes feuilles de colza en août/septembre selon les espèces.

Lorsque la culture est suffisamment développée et a atteint le stade quatre feuilles, les plantules peuvent faire face aux prélèvements foliaires. En revanche, avant ce stade, il est important d’agir car les attaques peuvent handicaper la croissance des jeunes colzas, voire détruire les plantules, parfois en une nuit.

Accéder à l'outil

L’outil est disponible gratuitement pour toute personne ayant créé son compte personnel sur le site web de Terres Inovia. Il sera également disponible sous forme d’interface de programmation d’application (API) et pourra être mobilisé sur d’autres interfaces numériques via la plate-forme API-Agro.

Pour suivre toute l’actualité de Cap Protéines : www.cap-proteines.fr

 

​​​​​

                       

​​​​​​​

- Document à télécharger :