Chargement en cours...

Diagnostiquer les maladies aériennes du pois à la sortie d'hiver

Article rédigé par
  • Anne MOUSSART (a.moussart@terresinovia.fr), Franck DUROUEIX (f.duroueix@terresinovia.fr)
Diagnostiquer les maladies aériennes du pois à la sortie d'hiver
    Imprimer cette page
    Modifié le : 14 juin 2023

    Ascochytose (anthracnose)

    L’ascochytose, maladie aérienne la plus fréquente, est due à un complexe de 3 champignons nécrotrophes présents individuellement ou simultanément sur la culture (Didymella pinodes, Phoma medicagnis var pinodella et Ascochyta pisi).

    ascochytose sur pois

    Présence d'ascochytose sur pois

    Les symptômes apparaissent sous forme de ponctuations de couleur brun foncé sur les feuilles puis évoluent en nécroses irrégulières. Des nécroses violacées à brunes s’installent à la base des tiges, pouvant les ceinturer. La maladie peut entraîner jusqu’à 25 q/ha de perte de rendement en cas de forte attaque. Si des symptômes importants apparaissent précocement (stade 10-12 feuilles) et que les conditions sont très favorables (températures douces et précipitations) une application en sortie hiver peut être envisagée. Sinon, attendre le début de la floraison pour une première protection fongicide.

    Bactériose

    La bactériose (due à une bactérie, Pseudomonas syringae pv pisi) se manifeste sur les feuilles par de petites taches vert foncé à l’aspect huileux qui évoluent en plages plus ou moins larges, de formes irrégulières et anguleuses, de couleur marron foncé, parfois translucide.

    Foyer de bactériose sur pois d'hiver

    présence de bactériose sur pois d'hiverbactériose sur pois d'hiver

    Bactériose sur pois d'hiver

    Les symptômes suivent souvent les nervures, prenant parfois une forme d’éventail. Sur tige, des symptômes de couleur brun foncé à l’aspect huileux sont observés, souvent au niveau des nœuds, à l’aisselle des feuilles. Ils peuvent ceinturer la tige, parfois sur plusieurs centimètres.

    Cette maladie, qui apparait généralement en foyers dans la parcelle, est favorisée par des blessures, occasionnées le plus souvent par le gel. Un temps chaud et sec stoppe la progression des symptômes. Il n’existe pas de solutions chimiques homologuées.

    Mildiou

    Le mildiou (Peronospora pisi) peut occasionner deux types de symptômes.

    Symptôme de mildiou sur feuille de pois

    Symptôme de mildiou sur feuille de pois

    En cas d’attaque primaire, due à des oospores (formes de conservation) présentes dans le sol, des foyers de maladies apparaissent au sein desquels les plantes sont nanifiées et de couleur vert pale. Ces attaques peuvent avoir lieu en l’absence de traitement de semence adapté.

    Les symptômes les plus fréquemment observés sont des décolorations sur la face supérieure des feuilles accompagnées d’un feutrage gris sur la face inférieure.

     

    Complexe Ascochyta pisi / Colletotrichum sp

    Ce complexe de deux champignons est observé sur pois d’hiver depuis quelques années seulement. 
    Les premiers symptômes apparaissent sous forme de taches plus ou moins rondes à ovales, de couleur claire, souvent cernées d’une marge brune, avec des points noirs au centre (fructifications). Ces symptômes évoluent de façon plus ou moins régulière, parfois sous forme de ‘coulures’. Une coloration orangée peut être observée. Sur tiges les mêmes types de symptômes sont observés et peuvent conduire à des cassures.

    La maladie peut évoluer rapidement si les conditions climatiques sont favorables (douceur et humidité). Les fongicides utilisés contre l’ascochytose semblent présenter une efficacité contre ce complexe, nous disposons de peu de données à ce jour. Comme pour l’ascochytose : une application en sortie d’hiver est préconisée si de tels symptômes sont observés.

     

    Documents à télécharger

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    taupins colza
    Les ravageurs secondaires à l'automne
    >Lire l'article
    Stratégies chimiques pour désherber le soja
    Stratégies herbicides pour désherber le soja
    >Lire l'article