Automne

Surveillance et lutte contre le charançon du bourgeon terminal (fréquent, très nuisible)

Biologie

Adulte de 2,5 à 3,7 mm au corps noir et brillant, avec une pilosité courte clairsemée. Taches latérales roussâtre entre le thorax et l’abdomen, et taches dorsales blanchâtres. Extrémités des pattes rousses.

Larves de 4,5 à 6,5 mm blanchâtre. Tête brune, tirant sur le noir au premier stade larvaire, puis sur le jaune. Pas de pattes.

Les adultes, très discrets, pondent dans les pétioles à l'automne. Les larves peuvent passer dans le cœur des plantes au stade rosette et détruire le bourgeon terminal. Au printemps, les plantes ont alors un aspect buissonnant.

Larves de charançon du bourgeon terminalcharançon du bourgeon terminal

1. Larves de charançon au cœur de la plante; 2. Charançon adulte

Pour différencier les différentes espèces de charançons du colza, utiliser la clé d’identification.

Gestion

Une fois dans les plantes, les larves de CBT ne sont plus atteintes par les insecticides. La lutte vise donc les adultes avant le début des pontes. Confirmer si possible le risque par des données BSV ou autre réseau de piégeage (vol, maturation, ponte).

Stade sensible Piégeage Vol Seuil
3 feuilles jusqu'à la reprise de végétation Cuvettes jaunes posées sur la végétation

Vol intervenant généralement vers mi-octobre dans le Centre et le Nord et début novembre dans le Sud-Ouest.

Si vols fin septembre, 15 jours après les 1ères captures (réseau de piégeage ou cuvettes)

Sinon 8 à 10 jours après la première capture d’adultes (réseau de piégeages ou cuvettes)

Dans les situations où le risque agronomique est faible (cf. grille de risque) et le risque historique charançon du bourgeon terminal est faible (nuisibilité rare), une impasse est possible même en présence d’insectes.

En cas de second pic de vol, 2 à 3 semaines après le premier traitement, un deuxième traitement peut s’envisager sur des colzas chétifs (biomasse < 600 – 800 g/m2). Ce traitement sera aussi efficace sur les larves d’altises si elles sont présentes et non résistantes à l’insecticide utilisé. Adapter dans ce cas, le choix de l’insecticide aux deux ravageurs.

Le recours aux insecticides doit tenir compte du statut de résistance connu ou suspecté (cf. carte). En effet, un mauvais choix peut entrainer un échec immédiat et exercer une pression de sélection inutile.

carte des résistances charançon du bourgeon terminal

Contre le charançon du bourgeon terminal résistant aux pyréthrinoïdes, utiliser DASKOR 440® 0.625 L/ha ou BORAVI WG 1.5 kg/ha. En l’absence de résistance comme dans certains départements du Sud-Ouest, les pyréthrinoïdes seuls peuvent encore être utilisés.

Les ravageurs du colza sont tous régulés par de nombreux auxiliaires. Limiter les traitements insecticides autant que possible. Si un traitement se justifie, sur les insectes résistants, utilis​​​​​​​er des produits efficaces au risque d’engendrer des pullulations d’insectes. Pour en savoir plus sur ces organismes, consulter l’article sur les auxiliaires.

guide pratique les insectes du colzaLe petit guide pratique "les insectes du colza" est disponible sur notre site dans la rubrique "Produits"

Pour en savoir plus sur les résistances.

- Document à télécharger :