Début de cycle

Stratégies herbicides en féverole

Parcelle de féverole envahie par du chénopode

Parcelle de féverole envahie par du chénopode

Privilégier un herbicide de prélevée

Choisir le produit ou le mélange le plus adapté à la flore en privilégiant une application de prélevée. En effet, la solution de post-levée présente spectre plus limité (contrôle difficile du gaillet ou des renouées).

Intervenir au plus près du semis, sur un sol frais de préférence. Les graines doivent être bien enterrées et le sol rappuyé. Si le désherbage a dû être retardé et que les féveroles ont germé mais ne sont pas levées (encore recouvertes par au moins 2cm), il est encore possible d’appliquer CHALLENGE 600 seul ou associé à PROWL 400 / BAROUD SC.

Adapter la dose au type de sol (argile et matière organique) ; baisser la dose en sols filtrants.
Pour CENTIUM 36 CS, ne pas dépasser 0,15 l en mélange. La clomazone, présente dans CENTIUM 36 CS et STALLION SYNC TEC peut provoquer des blanchiments sur les feuilles de féveroles, sans incidence sur le rendement, malgré un effet pouvant être spectaculaire. Les symptômes peuvent être un peu plus marqués sur féverole d’hiver.

Certaines associations sont possibles et permettent d’élargir le spectre d’efficacité du traitement.

Traiter uniquement en post-levée est insuffisant

La post-levée est en général choisie en féverole d’hiver pour deux raisons :

  • pression faible des mauvaises herbes en hiver
  • en cas de retournement, moins de contraintes pour le choix d’une culture de remplacement.

En situation fortement infestée, il est possible de construire un programme de prélevée suivi d’une post-levée.

Ne pas intervenir en postlevée sur des cultures en mauvais état végétatif ou en cas de manque de sélectivité de l’application de prélevée (risque d’accroissement de la phytotoxicité).

CORUM en post-levée

L’herbicide s’utilise entre 0.8 l/ha et 1.25 l/ha avec un adjuvant, Dash HC ou huile de type Actirob B. Pour une bonne action de l’imazamox et de la bentazone, il faut intervenir sur de jeunes plantes, de cotylédons à 2-3 feuilles. Au-delà, l’efficacité décline rapidement notamment sur fumeterre, chénopodes, renouées.

Le fractionnement de la pleine dose à 8-10 jours d’intervalle (10-20 jours pour une féverole d’hiver) permet un meilleur contrôle des levées échelonnées, sans dépasser la dose totale de 1.25 l/ha.
Conditions optimales d’utilisation : temps poussant en dehors des fortes amplitudes thermiques (éviter les amplitudes supérieures à 15°C).

  • Utilisé seul en post-levée, il ne permet pas de contrôler l’ensemble des dicotylédones (gaillet, renouées sp. par exemple).
  • Attention, sur repousse de tournesol Clearfield ou Express Sun, CORUM reste très insuffisant.
  • Lorsque l’application de CORUM fait suite à une prélevée avec NIRVANA S, il est recommandé de ne pas dépasser la dose de 75 g/ha d’imazamox (soit NIRVANA S 3 l/ha puis CORUM 1 l/ha).
  • L’association CORUM + PROWL 400/BAROUD SC n'est pas conseillée à cause de son manque de sélectivité (nanisme et perte de rendement pouvant aller au-delà de 10 q/ha).

Afin de protéger les ressources en eau :

  • sur féverole d’hiver, appliquer de préférence CORUM au printemps, à partir du 15 mars ;
  • sur les zones de captage, n’appliquer ni sur les sols dont la matière organique est < 1,7 %, ni sur ceux sensibles aux transferts (sols superficiels ou sols avec nappes peu profondes).

Il existe d'autres moyens de lutter contre les mauvaises herbes. Pour cela, se renseigner sur les leviers agronomiques disponibles pour la gestion des adventices sur la féverole.

- Documents à télécharger :