Chargement en cours...

Rencontres Plant2Pro : les travaux de Terres Inovia valorisés

15 oct. 2020

Les Rencontres Plant2Pro, qu’est-ce que c’est ?

Chaque année, les Rencontres Plant2Pro sont l’occasion de faire le point sur les travaux de recherche et développement des organismes qui sont dans le giron de l'Institut Carnot Plant2Pro.

Porté par INRAe, il regroupe les équipes de 16 laboratoires de recherche académique, sous les tutelles INRAe, AgroCampus Ouest, AgroParisTech, AgroSup Dijon, Montpellier SupAgro ou encore le CNRS, ainsi que trois instituts techniques agricoles, Arvalis, l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV), et Terres Inovia.

L’objectif des Rencontres est de permettre aux entreprises du secteur de prendre connaissance des dernières avancées afin de développer de nouvelles collaborations entre les équipes de Plant2Pro et ces entreprises. En 2020, crise sanitaire oblige, l’événement a 100% sous-forme digitale. Lors des quatre sessions de présentations scientifiques, les travaux de Terres Inovia seront valorisés à plusieurs reprises.

Les travaux présentés cette année portent sur les applications en développement des technologies du numérique en agriculture, et en particulier sur les productions végétales, comme le développement de capteurs et de systèmes d’observation, l’acquisition et la qualification des données, les systèmes d’information, la gestion du big data, la modélisation, la robotique agricole, le développement d’approches prédictives en agronomie, mais aussi de logiciels et d’outils d’aide à la décision.

Un concept technologique pour mieux prévenir les dégâts d’oiseaux

Christophe Sausse, chargé d’études en agronomie et environnement, présentera le projet C3-PO, mené en partenariat entre Terres Inovia et l’UMR Agronomie d’INRAe. Le concept : un boitier, intégrant capteur optique, nano-ordinateur et batterie, pour la détection des oiseaux au champ avec une autonomie de 2 semaines. « L’objectif est de détecter les oiseaux posés sur la parcelle en temps réel. Cela donnera aux effaroucheurs la possibilité de se déclencher seulement lorsque cela sera utile. Il est prévu aussi des traitements plus avancés de comptage d’identification des espèces et de cartographie dynamique sur les parcelles. C’est important pour surveiller les territoires et faciliter les études sur un sujet malheureusement peu pris en compte par l’agronomie », explique Christophe Sausse.

Evaluer les systèmes de culture avec l’outil SYSTERRE®

Terres Inovia est impliqué, en partenariat avec Arvalis, dans la construction de l’outil SYSTERRE®, qui répond au besoin d’évaluation multicritère des systèmes de culture pour accompagner leur adaptation aux enjeux de la transition agroécologique et du changement climatique. Il permet de porter un diagnostic de situation, d’établir un plan de progrès et d’évaluer l’intérêt de nouvelles orientations techniques. L’outil, initialement conçu par Arvalis, est développé en partenariat avec Terres Inovia, Acta et l’ITB depuis 2017.

En ce moment, les interfaces de cet outil sont redéveloppées au format web. Bénéfices attendus ? Une interopérabilité facilitée avec d’autres outils, et aussi des solutions de calcul des indicateurs modulaires par la mise à disposition d’indicateurs sous format d’API. Des partenariats avec les entreprises du numérique sont envisagés pour accélérer la mise en œuvre de ces chantiers. 

Télédétection : assurer le suivi des parcelles de tournesol

Dans le cadre de l’UMT Tournesol et de l’UMT Pactole (projets CASDAR 1311 et Plant2Pro PROMISES), un partenariat étroit a été engagé, depuis dix ans, entre INRAe, le CESBIO, Terres Inovia et deux coopératives agricoles du Sud-Ouest. Il a permis de consolider les briques technologiques et scientifiques afin d’exploiter des données satellitaires pour le suivi des couverts de tournesol et la prévision de leurs performances agronomiques.

Ces travaux portent sur la dynamique d’évolution de l’indice foliaire vert de chaque parcelle (typologie des parcours), la prévision du rendement et de la teneur en huile, l’exploitation de la variabilité intra-parcellaire pour le diagnostic agronomique (peuplement, adventices, maladies, sécheresse…) Le niveau de maturité atteint à l’issue de ces projets permet d’envisager le passage à la construction d’outils opérationnels à destination des prescripteurs et des agriculteurs.

La modélisation au service de l’amélioration des plantes et de l’évaluation variétale

Pierre Casadebaig, chercheur à INRAe, interviendra sur un projet sur la modélisation écophysiologique au service de l’amélioration des plantes et de l’évaluation variétale. Celui-ci repose sur le modèle SUNFLO, conçu et développé par INRAe et Terres Inovia. Il simule, de manière dynamique, la croissance des racines, la mise en place du couvert et la photosynthèse. Ces processus apportent des éléments de performance sur le rendement et la qualité des variétés de tournesol en fonction des pratiques culturales (date et densité de semis, fertilisation, …) et des stress abiotiques subis par la culture. Un modèle innovant qui tient compte des différences entre les variétés à l’aide de critères directement mesurables (phénologie, architecture, réponse à l’eau et allocation) nécessite un nombre réduit de données d’entrée pour caractériser les conditions de culture (climat, sol, conduite culturale).

Parmi les applications pratiques de ce modèle, Terres Inovia mise sur l’évaluation variétale. En effet, cet outil permet de comprendre le parcours de croissance des variétés dans les parcelles et certains stress qu’elles ont subi. Pour le développement agricole, ce modèle permettrait d’utiliser à meilleur escient la diversité génétique des variétés du catalogue en développant un conseil variétal tenant compte à la fois de conditions pédologiques et de l’incertitude climatique. Pour l’amélioration variétale, cette simulation peut permettre d’explorer un grand nombre de combinaisons de caractéristiques variétales et d’identifier celles qui seraient les plus intéressantes pour développer de nouvelles variétés. Dans le contexte du changement climatique, la mise en œuvre de cet outil est un vrai challenge pour Terres Inovia, qui travaille sur la construction d’un nouvel outil d’aide au choix variétal intégrant ces avancées dans le cadre du projet européen H2020 Invite.