Maturité/récolte

Récolte : la coupe du colza 

La coupe du colza 

Réaliser la coupe du colza le plus haut possible, pour limiter la masse végétale qui doit passer dans le compartiment de battage. Plus la coupe sera haute, plus les pailles seront sèches et facilement séparées dans la machine. Prendre une hauteur de coupe au minimum à 50 % de la hauteur du colza est un repère qui évite de couper trop bas.  

Adapter la vitesse d'avancement de la machine et réduire la vitesse de rotation de la vis d'alimentation du convoyeur (sur certaines machines) 

Réduire la vitesse de rotation du batteur au minimum. Une vitesse excessive provoque de la casse de graines qui partent avec les vents à l’arrière de la machine ou sont considérées comme impuretés dans les graines de récolte en trémie. 

Réduire la vitesse de rotation des rabatteurs et réduire la ventilation au maximum afin de limiter les pertes à l'arrière de la machine (ventilation réglée le plus souvent au minimum).  

Impact de la hauteur de coupe sur le volume passé dans la machine et son humidité

Evaluer les pertes avec le détecteur  

La sensibilité des capteurs présents à l'extrémité des secoueurs ou à l'arrière des grilles doit être réglée sur petites graines (soit sur le capteur, soit en cabine). 

Attention : l'absence de détection de pertes par les capteurs n'est pas une garantie de pertes maîtrisées pour le colza. Le contrôle des graines perdues derrière la machine avec un bac permet d’étaloner le capteur de pertes avec les pertes réelles.

Le détecteur de perte vue sous deux angles

détecteur de perte vue

aux secoueurs

détecteur de perte vue​​​​​​​

aux grilles