Chargement en cours...

Andainage : une alternative nécessaire dans certaines situations

Par rapport à la récolte directe avec une moissonneuse batteuse, l’andainage nécessite un passage supplémentaire. Ceci étant, il peut se justifier lorsque les conditions de cultures ne permettent pas de faire une récolte directe dans de bonnes conditions : végétation et graines trop humides).

Travail andaineuse poste inversé

Travail andaineuse poste inversé

Les cas de récoltes anticipées peuvent être provoquées par les situations suivantes :

  • Régions côtières ou ventées, régions à orages très fréquents. Avec une aggravation de la situation en présence de culture à faible densité ou avec un mauvais état sanitaire de fin de cycle.
  • Situations de parcelles très hétérogènes avec des différences de maturité marquées au sein de la parcelle
  • Situations avec un enherbement mal contrôlé devenant envahissant à la récolte.
  • Situations de colzas associés avec des plantes compagnes n’ayant pas été contrôlées par le gel ou un herbicide ciblé et qui envahissent la culture lors de la maturation.
  • Variété reconnue très sensible à l’égrenage naturel, mais ce n’est plus le cas des variétés classiques actuelles.

Pratique de l’andainage :

Le colza est coupé dès que les graines dans les siliques passent du vert au rouge brun (graine autour de 35 % d’humidité). Repérer le stade avec les siliques à mi-hauteur de la plante. En année chaude, les graines brunissent plus rapidement avant d’arriver à 35 % d’humidité. Aucun égrenage ne peut avoir lieu à ce stade. Il sera ensuite possible d’andainer tant que les siliques n’ont pas tendance à s’égrener (graines à 25 % d’humidité).

Couper haut afin de laisser de l’air passer sous l’andain (0,50 à 0,60 minimum). Andain de l’ordre de 2 m de large pour une coupe de 6 à 7 m.

Reprise de l’andain :

Il suffit de reprendre l’andain avec une moissonneuse batteuse équipée d’une coupe suffisamment profonde spécifique colza afin de supprimer toute possibilité d’éjection de graines en dehors du tablier de la coupe de la machine. La végétation coupée sur une largeur importante se trouve regroupée en andain, la densité de siliques est supérieure à celle d’une culture récoltée en plein et l’éjection de graines est en proportion.

L’ajout de doigts releveurs d’épi est possible afin de ramasser la végétation qui peut être plaquée au sol.

La pratique de l’andainage permettra de récolter de façon plus précoce le colza (autour d’une semaine de différence par rapport à une récolte classique)

Avant de récolter avec la moissonneuse batteuse, le passage d’un broyeur entre les andains permet de supprimer la montée dans la machine des bouts de tiges vertes présents sur les côtés de l’andain. Ces volumes de tiges vertes sont des entraves à l’optimisation du triage sur les grilles.

Ceci n’est pas nécéssaire pour la reprise d’un andain avec un pick up, outil spécifique de la reprise d’andains. Nous n’avons pas à ce jour réalisé de tests de cet équipement vis-à-vis des pertes qu’il pourrait engendrer pour la récolte du colza.

Le seul handicap de l’andainage est la nécessité de prévoir un chantier supplémentaire avant récolte et le coût économique.​​​​​​​ Différents types d’équipements existent :

  1. Andaineuse Honey Bee
  2. Andaineuse Equip Agri
  3. Andaineuse Pulvé Import 21 MAMECCE

Andaineuse Honey Bee

Andaineuse Honey Bee

​​​​​​​Andaineuse Equip Agri

Andaineuse Equip Agri

Andaineuse Pulvé Import 21 MAMECCE

Andaineuse Pulvé Import 21 MAMECCE

Chargement en cours...
récolte du colza

S'assurer de la maturité du colza avant de récolter

17 juin 2020