Chargement en cours...

Plant2Pro, de nouveau labélisé par l’institut Carnot

14 févr. 2020

Plant2Pro vient de recevoir le label de Institut Carnot pour quatre ans par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Terres Inovia fait partie des fondateurs de ce consortium de R&D qui innove dans le domaine des productions végétales.

Au total, 39 instituts ont reçu, comme Plant2Pro, ce label. Tous bénéficieront de 62 millions d’euros de financements annuels du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche, et de l’Innovation.

L’institut Carnot Plant2Pro, qu’est-ce que c’est ?

L’institut Carnot Plant2Pro fédère plusieurs acteurs de la R&D intervenant dans la production végétale, plus précisément dans le domaine des grandes cultures céréalières et oléo-protéagineuses, ainsi que de la vigne.

Sous la présidence de l’INRAe, il regroupe 16 laboratoires de recherche académique, issus d’INRAe et de ses co-tutelles AgroCampus Ouest, AgroParisTech, AgroSup Dijon, Montpellier SupAgro, le CNRS, ainsi que trois instituts techniques agricoles. Terres Inovia en fait partie, au même titre qu’Arvalis et l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV).

La vocation de Plant2Pro est de stimuler l’innovation et le transfert de la production végétale dans trois domaines :

-Les variétés ;

-La protection des cultures et le biocontrôle ;

-Les systèmes de culture et l’agriculture de précision.

Il propose aux entreprises, organisations professionnelles, coopératives et aux acteurs du domaine des productions végétales agricoles un partenariat à haute valeur ajoutée, par une offre R&D intégrée et pluridisciplinaire, allant des innovations en laboratoire aux expérimentations au champ. « Cette association d’entités permet de garantir un continuum entre la recherche et la R&D nécessaire pour l’accompagnement des entreprises dans leur démarche de traduction des résultats des recherches en innovations », peut-on lire dans le document de candidature présenté pour la demande de labélisation.

Avec 1 350 collaborateurs permanents aux profils complémentaires, ce consortium permet de nouer des partenariats avec les semenciers, les entreprises spécialisées dans la protection des plantes et le biocontrôle, celles axées sur l’agriculture numérique, les équipementiers agricoles, les organismes stockeurs, etc.

Le label Carnot, créé en 2006, est un label d'excellence décerné à des consortiums de recherche comme Plant2Pro à l'issue d'appels à candidatures. Il fait l'objet d'une évaluation régulière, ce qui garantit l'intégration de nouveaux laboratoires au dispositif et le maintien au meilleur niveau des bénéficiaires.

Une réponse aux grands enjeux

L’agriculture doit se réinventer, en étant plus économe en ressources naturelles et plus respectueuse de l’environnement face aux dérèglements climatiques, tout en assurant une production suffisante, de qualité et durable. Pour cela, l’institut Carnot Plant2Pro cherche à déployer des innovations, qu’elles soient biologiques, technologiques ou organisationnelles, pour couvrir l’ensemble des maillons des productions végétales : l’innovation variétale, la protection des plantes, la gestion des sols et des couverts végétaux, les systèmes de culture et l’agriculture numérique.

Un soutien à des projets innovants

Les projets financés par Plant2Pro visent à soutenir les projets de recherche innovants et de qualité sur des thématiques d’avenir.
Ces projets couvrent la totalité des thématiques et des filières entrant dans son périmètre scientifique. Deux types de projets sont financés :

  • Les projets « Attractivité », d’une durée d’un an ;
  • Les projets de « ressourcement scientifique », pluridisciplinaires, faisant intervenir obligatoirement au minimum deux équipes différentes des unités de recherche et des instituts techniques, pour des durées allant de 2 à 3 ans.

Ces deux types de projets doivent explicitement permettre aux équipes de Plant2Pro de proposer ensuite des collaborations de recherche aux entreprises du secteur. Plus les équipes d’un institut Carnot arrivent à valoriser leurs travaux auprès des entreprises du secteur, plus l’Agence Nationale de la Recherche abonde l’institut et permet de développer des projets supplémentaires, créant un cercle vertueux.

Une montée en puissance de Plant2Pro avec une seconde labélisation

Une première labélisation en 2016 a permis à Plant2Pro d’augmenter ce chiffre d’affaires auprès des entreprises du secteur de 27%.

Aujourd’hui, avec cette seconde labélisation, il propose :

- Une montée en puissance de son offre, avec deux nouvelles unités de recherche spécialisées dans l’agroéquipement et l’agriculture numérique, issues de la fusion de l’INRA avec l’Irstea ;

- Une stratégie scientifique structurée autour de quatre axes d’innovation :

  • Développer les biotechnologies végétales ;
  • Améliorer les variétés pour de nouveaux caractères et adapter les systèmes de culture ;
  • Innover dans le domaine de la protection des cultures ;
  • Développer les systèmes de culture en mobilisant la technologie numérique.

- Un partenariat renforcé auprès des industriels de la sélection, des semences, du biocontrôle, des équipements agricoles et de l’agriculture de précision.

- Des actions de professionnalisation de la recherche, avec de nouvelles unités de recherche dans le management de la qualité de Plant2Pro.

L’objectif de ce consortium est d’accroître de 8% par an son activité de recherche contractuelle.

Plant2Pro et Terres Inovia –Les projets financés

Projet Objectif & positionnement Domaine thématique Partenaires

Mémocol - Appropriation des méthodes de biologie moléculaire développées pour identifier les parasitoïdes des coléoptères ravageurs du colza et quantifier le service rendu par ces organismes.

Début : février 2018 pour un an.

Projet d’attractivité qui a permis à l’institut de développer au sein de son laboratoire les technologies permettant d’évaluer le taux de parasitisme des ravageurs du colza et donc de pouvoir proposer cette évaluation lors de projets de mise au point de stratégies de protection agroécologique du colza. Protection des cultures  

BotryFev - Méthodologie d'évaluation de la résistance de la féverole au Botrytis

Début : janvier 2020 pour un an.

Projet d’attractivité qui permet à l’institut de développer une méthode permettant d’évaluer les variétés de féverole face au botrytis et de proposer cette offre aux sélectionneurs et évaluateurs de variétés.

Amélioration des plantes

Protection des cultures

 

Phénor - Phénotypage précoce à haut débit pour caractériser l'interaction entre le tournesol et l'Orobanche Cumana en conditions contrôlées.

Début : janvier 2018 pour 2 ans.

Projet de ressourcement qui vise à comprendre certains effets de l’interaction entre l’orobanche et le tournesol au travers de méthodes de phénotypage et d’imagerie haut-débit.

Amélioration des plantes

Protection des cultures

INRA Laboratoire des Interactions Plantes- Microorganismes :

INRAe_LIPM_Auzeville

Caractérisation et évaluation de la résistance du pois aux pucerons.

Début : janvier 2019 pour 3 ans.

Projet de ressourcement qui vise à explorer les sources et mécanismes permettant d’envisager à terme une sélection de pois résistants aux pucerons.

Amélioration des plantes

Protection des cultures

UMR Igepp / Agrocampus Ouest :

UMR_IGEPP_Rennes

CNRS_Université_Picardie :

https://www.u-picardie.fr/edysan/

UMR Agroécologie, Dijon :

INRAe_UMR_Agroécologie_Dijon

ARECOVER - Architecture racinaire nodulée et tolérance au stress hydrique chez le pois et la féverole

Début : janvier 2020 pour 3 ans.

Projet de ressourcement qui vise à comprendre les mécanismes à l’œuvre au niveau racinaire et ayant une influence sur la réponse des protéagineux vis-à-vis de la nodulation et du stress hydrique. Amélioration des plantes

UMR Agroécologie, Dijon :

INRAe_UMR_Agroécologie_Dijon

C3PO - Compter, cartographier et caractériser pour mieux prévenir les dégâts d'oiseaux

Début : janvier 2019 pour 2 ans.

Projet de ressourcement qui vise à développer des outils et technologies numériques qui permettront de développer des stratégies de prévention des dégâts d’oiseaux sur tournesol.

Numérique et systèmes de culture

Protection des cultures

INRAe UMR Agronomie :

INRAe_Versailles_Grignon_Agronomie

PROMISES - Prévision du rendement et de la qualité du tournesol à l'échelle territoritale, mobilisant la télédétection satellitaire et la modélisation agronomique

Début : janvier 2018 pour 2 ans.

Projet de ressourcement qui vise à mettre en place un assemblage de modèles et techniques de télédétection adaptées à la prévision du rendement et de la qualité du tournesol à l’échelle d’un territoire. Numérique et systèmes de culture

INRAe UMR Agroécologie -Innovations - TeRritoires :

INRAe_UMR_Agir

CESBIO Toulouse :

CESBIO_CNRS_Toulouse

INRAe MIAT Auzeville :

INRAe_MIAT_Auzeville

INN-Colza - Améliorer la précision et faciliter le calcul de l'indice de nutrition azotée chez le colza pour les variétés hybrides actuelles

Début : janvier 2020 pour 1 an.

Projet d’attractivité qui vise à mettre à jour les références et modes de calcul sur l’indice de nutrition azoté du colza sur les variétés récentes, pour permettre d’améliorer l’évaluation variétale vis-à-vis de l’azote.

Numérique et systèmes de culture

Amélioration des plantes

UMR Igepp / Agrocampus Ouest :

UMR_IGEPP_Rennes

INRAe UMR Agronomie :

INRAe_Versailles_Grignon_Agronomie

ISAPP – Intégrer les modèles de culture oléoprotéagineux et céréales vers une plateforme commune de modélisation (phase 1)

Début : janvier 2019 pour 1 an.

Projet d’attractivité qui teste la faisabilité d’implémenter dans un cadre commun les modèles de culture sur pois, tournesol et à terme colza pour pouvoir accélérer leur déploiement dans des outils d’aide à la décision regroupant la majorité des grandes cultures. Numérique et systèmes de culture

Arvalis Institut du Végétal :

https://www.arvalisinstitutduvegetal.fr/

En savoir plus

www.plant2pro.fr