Chargement en cours...

Les atouts économiques du lin d’hiver

Atouts économiques du lin

Les rendements en lin d’hiver peuvent atteindre régulièrement 20 à 25 q/ha, lorsqu’il est implanté en terre profonde. Cependant les terres à faible potentiel peuvent également être valorisées en réalisant 15 à 18 q/ha tout en maîtrisant les charges opérationnelles.

En lin de printemps, on peut atteindre régulièrement 20 q/ha en terres profondes.

Les rendements ont toutefois tendance à être plus aléatoires (variabilité interannuelle selon les conditions climatiques).

Les charges opérationnelles, très proches entre lin d’hiver et de printemps, sont le plus souvent comprises entre 300 et 400 €/ha.

Charges opérationnelles indicatives en lin d'hiver et de printemps

Poste Coûts indicatifs (€/ha) Itinéraire technique type
Lin oléagineux d'hiver (LOH) Lin oléagineux de printemps (LOP)
Semences 50 90 Semences certifiées(et pelliculées au zinc en LOP)
Fertilisation NPK 115 115 80 N; 40 P2O5 et 40 K2O
Herbicides 55 55 1 antidicotylédones et 1 antigraminées en post-levée
Fongicides et régulateur 105 65 En LOH : 2 fongicides et 1 régulateur
En LOP : 1 fongicide et 1 régulateur
Insecticides 15 15 1,5 insecticide en moyenne
Total des charges opérationnelles 340 340  

Une marge brute supérieure ou égale à 500 €/ha est obtenue à partir de 17 q/ha pour un prix de vente des graines de lin de 500 €/t et de 21 q/ha pour un prix de vente de 400 €/t (voir tableau ci-dessous).

Le lin oléagineux est un excellent précédent. La structure laissée par la culture est très bonne. La culture suivante peut être implantée avec un travail simplifié, voire sans travail du sol préalable (voir Gestion des résidus p. 21 du guide de culture lin).

Un précédent de lin permet donc une économie de charges de mécanisation. La culture est le plus souvent produite dans le cadre de contrats de gré à gré entre agriculteur et organisme de collecte. Cela permet notamment de sécuriser le prix de vente. C'est un atout pour sécuriser les marges.

Atouts économiques lin