Grosses altises : évitez les traitements inutiles grâce à un test ADN

07 mai 2019

L’efficacité des pyréthrinoïdes est très fortement réduite sur certaines populations de grosses altises. Une mutation de leur ADN les rend résistantes à cette famille d’insecticides. Il faut alors utiliser une solution à base d’organophosphoré (BORAVIWG, DASKOR 440 par ex).

En France, cette mutation « super-kdr » a été détectée pour la première fois dans l’Yonne en 2015. Le monitoring réalisé par Terres Inovia montre que des populations porteuses de cette mutation sont également présentes dans d’autres départements bien au-delà du secteur historique, situé dans l'Yonne et ses départements limitrophes (consulter l'état de résistance selon les régions.)

test KDR

Terres Inovia vous propose d’identifier la présence de la mutation super-kdr pour éviter des traitements inefficaces, et gérer au mieux la durabilité des pyréthrinoïdes grâce à la connaissance du niveau de résistance des populations présentes dans vos parcelles.

Cette analyse peut être réalisée sur des larves ou sur des insectes adultes. Il est possible de profiter des émergences du printemps pour capturer la vingtaine d’individus nécessaire au test.

Pour tout renseignement ou demande de devis, contactez le laboratoire de Génétique et de Protection des Cultures de Terres Inovia : laboGPC@terresinovia.fr