Chargement en cours...

Gestion des résidus et pailles

Article rédigé par
  • Céline FOURNI (c.fourni@terresinovia.fr)
Gestion des résidus et pailles
    Imprimer cette page
    Modifié le : 05 juil. 2021

    Si la récolte du lin doit être menée avec précaution, elle peut être pleinement réussie à condition de mettre en place quelques leviers techniques.

    Quelles sont les pratiques éprouvées sur le terrain ?

     

    Conseils techniques pour réussir la récolte du lin

    • Le lin est peu sensible à l’égrenage. Récolter lorsque les graines sont libres dans les capsules, dans la mesure du possible par temps sec, chaud et ensoleillé. A contrario, éviter les très fortes chaleurs en journée (> 35 °C). Avancer à 6-8 km/h dans le sens du semis.
       
    • Utiliser une lame de barre de coupe affutée et ajuster les contre-lames. La récolte est facilitée avec l’utilisation des machines à vis à gros diamètre. Placer des plaques d’ébarbage sur le contre-batteur pour augmenter la friction et faciliter l’égrenage.
       
    • Veiller au réglage de la moissonneuse-batteuse :
      Fermer la grille inférieure ;
      Grille supérieure à ¾ fermée ;
      Fermeture de la pré-grille à la sortie du batteur.
       
    • Adopter une ventilation adaptée (proche de celle du blé) pour effectuer un bon nettoyage.
    • Limiter la hauteur des tiges de lin

     

    Normes et conditions de commercialisation des graines

    Le lin oléagineux est une production majoritairement contractualisée auprès des producteurs. Afin d’être commercialisées, les graines de lin doivent satisfaire des normes de commercialisation qui peuvent dépendre, selon les contrats, de la richesse en huile (38 % selon les normes minimum) et en acide alpha-linolénique. Pour ce dernier, certains contrats entre l’organisme collecteur et l’agriculteur fixent un prix de référence pour un lot de teneur comprise entre 54 et 56 % avec une grille de bonification-réfaction selon la teneur réelle des lots de graines livrés.

    Les normes à la récolte

    Humidité 9% et Impuretés 2%

     

    Gestion des résidus de lin

    Le lin est une plante très fibreuse. La bonne gestion des résidus post-récolte est primordiale. La paille peut ainsi être exportée ou broyée.

    Si les résidus sont laissés ou enfouis, un broyage des pailles de lin est indispensable. Les résidus de paille de lin se dégraderont d’autant plus facilement qu’ils sont laissés en surface, au soleil et à la pluie. Le lin laisse une bonne structure de sol pour la culture suivante.

    La paille de lin oléagineux peut être exportée et valorisée sur la ferme (isolation de bâtiments, paillage -haies, élevage- par exemple), les débouchés industriels sont rares (se renseigner localement).

    Document à télécharger

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    Supports du webinaire : Lancement de campagne Pois chiche - Lentilles
    >Lire l'article
    Quels sont les services rendus par les agrosystèmes incluant les légumineuses ?
    >Lire l'article