Remplissage des gousses

Diagnostiquer les maladies racinaires du pois

Nécroses racinaires de fin de cycle

Nécroses racinaires du pois

Des symptômes de jaunissement et des retards de croissance peuvent apparaitre dans la parcelle à partir de la floraison, le plus souvent sous forme de foyers. Ces symptômes sont dus à un complexe racinaire de plusieurs champignons telluriques (Fusarium sp, Phoma medicaginis, Rhizoctonia solani) dont le plus fréquent est Fusarium solani. Ces champignons s’attaquent au système racinaire des plantes. On observe un noircissement de la zone d’attache des cotylédons qui s’étend sur l’épicotyle et le pivot ainsi que des ‘traits de plume’ sur les radicelles. Le système racinaire prend une coloration externe brun-rouge à noire et le système vasculaire devient rouge brique. Cette coloration des vaisseaux dépasse rarement le niveau du sol. La maladie se développe lorsque le sol est humide et les températures élevées. La nuisibilité est très variable. Les dégâts sont plus importants si le sol compacté et si le temps devient sec en fin de cycle.

Flétrissement

Le flétrissement du pois est dû à un champignon tellurique, Fusarium oxysporum. Le pathogène pénètre dans les racines et envahit le système vasculaire. Le système racinaire parait normal mais les vaisseaux présentent une coloration rouge orangé qui peut s’étendre dans la tige, parfois jusqu’aux étages florifères. Les plantes atteintes jaunissent et flétrissent. Un jaunissement unilatéral des feuilles est parfois observé. Ces plantes sont le plus souvent isolées dans la parcelle. Cette maladie est peu fréquente car il existe des résistances variétales.

- Document à télécharger :