Définition de nouvelles règles de décision pour gérer les charançons du bourgeon terminal et les larves d’altises intégrant un risque agronomique

05 août 2019

Depuis plusieurs années, les références acquises dans les essais où les réseaux d’agriculteurs montrent que la nuisibilité des charançons du bourgeon terminal et des larves d’altise d’hiver est non seulement dépendante du niveau d’infestation mais également des capacités du colza à pousser régulièrement à l’automne et le plus rapidement possible au printemps.

Altise adulte et charançon du bourgeon terminal

Pour cet automne, Terres Inovia propose une nouvelle règle de décision qui intègre un risque agronomique évaluable via différents indicateurs en cours de campagne, tels que la biomasse des colzas au moment de la prise de décision, la longueur des pivots, le risque de faim d’azote, la zone géographique.

Cette règle intègre toutes nos connaissances disponibles à ce jour et évoluera en intégrant les retours des utilisateurs et deviendra à terme un outil numérique.

Cette règle de décision s’inscrit dans la continuité des messages de Terres Inovia sur l’importance de l’implantation, condition clé pour limiter préventivement la nuisibilité des ravageurs du colza, en particulier de ces deux espèces.

Point technique : réussir son implantation pour obtenir un colza robuste

Une bonne implantation permet d’obtenir un colza robuste, peu sensible aux ravageurs et aux adventices et nécessitant peu d’intrants. Il sera alors à même d’exprimer tout son potentiel de rendement et permettra de maximiser la marge économique.

Acheter ou télécharger le point technique "réussir son implantation pour obtenir un colza robuste"

Contact : Céline ROBERT (c.robert@terresinovia.fr)

- Document à télécharger :