Comment la campagne évolue dans les stations expérimentales de Terres Inovia

16 mai 2019

Dans l’ensemble, les chantiers de semis se sont bien déroulés cette année, la pluie semble pour l’instant au rendez-vous et il y a une belle implantation de l’ensemble des cultures protéagineuses et oléagineuses de printemps.

A Bretenière (Sud de Dijon) et à Montbard (Côte D’or)

  • Les semis de tournesol se sont passés dans de bonnes conditions.
  • Les oiseaux sont très présents cette année.
  • Les colzas ont souffert de l’attaque des méligèthes et font l’objet d’un retard de floraison, en lien direct avec la pression insecte.

A Estrées-Mons (Ouest de Saint-Quentin)

Des conditions météorologiques favorables, avec de la pluie en février et mars, ont permis une bonne implantation des cultures de printemps et une levée rapide.

Les semis de tournesol sont en train de lever et il n’y a pas de dégâts oiseaux pour l’instant. Là aussi, les experts de Terres Inovia sur le terrain constatent une importante pression insectes.

essai terres inovia estrees mons

A Liverdun (Nord-ouest de Nancy)

  • La situation climatique, avec de la sécheresse et des températures plutôt froides et de grosses gelées, jusqu’à -7°C en avril, entraîne une activité réduite des ravageurs. En outre, ce froid a engendré des problèmes de floraison sur les colzas. De ce fait, les siliques avortées sont nombreuses. Encore aujourd’hui, des agriculteurs retournent leurs parcelles pour implanter des cultures de printemps alors que le colza pourrait encore compenser, comme on l’a vu en 2017 !
  • Le tournesol est à peine levé.

Pour en savoir plus sur le retournement du colza en cas d'attaques, lire les conseils de Terres Inovia.

Au Subdray (Sud de Bourges)

  • Cette année, les colzas de la région se font petits (environ 1m de hauteur).
  • Les essais tournesol ont bien été semés et sont en cours de levée.
  • Le pois de printemps est aussi bien en place.

A Grignon (Ouest de Paris)

Les semis de tournesol ont tous été réalisés. Les essais pois de printemps et féverole en bio sont également bien partis. Les essais colza chez les agriculteurs se portent également bien. Tous les essais de printemps sont à ce jour bien implantés et la pluie est attendue.

essai terres inovia grignon

Au Magneraud (Nord de Surgères) et à Rennes

  • Dans la région, les colzas sont petits et maigres car les amplitudes thermiques ont été importantes, sans beaucoup d’eau en sortie hiver et donc une valorisation de la fertilisation très faible. A priori, aucune nouvelle parcelle n’a été retournée, mais l’état en campagne est très mitigé.
  • Les tournesols ont été semés.
  • Les essais en pois de printemps et en pois chiche sont bien mis en place.

Agen

  • Les essais colza se déroulent correctement et les essais bio (pois chiche et lin) présentent un beau démarrage. Pour le tournesol, la station constate de premières belles levées, la protection contre les oiseaux ayant été très efficace .
  • Au niveau de la situation en plaine, le colza a beaucoup souffert du sec (4 à 5 semaines de sécheresse en février), donc les apports de fertilisation azotée en sortie d’hiver n’ont pas été bénéfiques au colza. Cependant, le retour des pluies depuis 3 à 4 semaines vient améliorer la situation.
  • Pour le tournesol en plaine, de forts dégâts d’oiseaux en grande parcelle, commencent à être observés, avec surement des re-semis.

En Crambade (Sud de Toulouse)

  • En plaine, des soucis de floraison sur le colza ont été constatés, mais avec la pluie des derniers jours, il semble avoir récupéré et se présente bien.
  • Les essais pois d’hiver et de printemps sont très jolis sur la station, mais, en plaine, il y en a peu.
  • Si le lin d’hiver est magnifique cette année (essais variétés et sélectivité mécanique), le lin de printemps ne se présente pas aussi bien (attaque forte par les insectes). Le pois chiche se développe également dans de belles conditions.
  • Les essais tournesol ont été majoritairement semés sur la station. En plaine, on remarque très peu de semis à cette période, ce qui est assez exceptionnel : depuis 15 jours, beaucoup de vent inquiète les agriculteurs pour la gestion du désherbage en pré-levée.

Les stations expérimentales de l’institut mettent en place :

-Plus de 680 essais pour la campagne 2019.

-Des essais menés sur plus de 10 cultures différentes et traitant une pluralité de thématiques de travail.

-12 actions d’opportunité depuis le début de la campagne.