Chargement en cours...

Choisir sa variété pour le pois d’hiver

Les variétés inscrites depuis 2016 apportent un progrès sur le rendement et la tenue de tige, mais aussi en teneur en protéines. Elles présentent par ailleurs des PMG assez élevés. En revanche, leur résistance au gel est variable.

Pour retrouver tous les résultats variétés, se rendre sur le site de myVar (ou télécharger l'application sur Google play et l'App Store).

myVar sur App StoremyVar sur Google Play

récolte de pois hiver

Récolte de pois d’hiver

Le rendement

Les conditions climatiques de la campagne 2018-2019 ont été particulièrement favorables pour les cultures de pois d’hiver au sud et modulées plus au nord par des variations de températures (gelées tardives, très fortes températures en fin de cycle) ainsi qu’un manque d’eau ponctuel au printemps en sols superficiels. Dans l’ensemble, la quasi-absence de maladies (excepté un peu de bactériose dans l’Est), un nombre d’étages de gousses satisfaisant et un bon remplissage des graines ont toutefois permis aux pois d’hiver d’atteindre des rendements élevés, bien supérieurs à ceux de 2018.

Dans ce contexte, la variété Furious, confirme pour la quatrième année consécutive sa position, plutôt en tête de classement, dans les différentes régions. Frosen, bien classée jusque-là, est toujours dans le peloton de tête au nord mais en retrait dans le sud. Flokon en revanche surprend cette année avec des performances bien supérieures à celles de 2018 dans toutes les régions. La nouveauté Escrime se positionne bien partout pour cette première année d’évaluation.

Aviron, seule variété à graines vertes, présente des performances toujours élevées et reste une valeur sûre, hormis dans le sud où elle décroche un peu cette année.

On observe une contre-performance pour Balltrap et Fresnel en 2019 après plusieurs années de bonne productivité. Faste présente également un rendement en retrait comme cela a déjà été le cas en 2018.

Jagger obtient de bons résultats dans le sud mais décroche dans les regroupements nord.

Lapony, autre nouveauté de cette année, fait une entrée légèrement en retrait de la moyenne au nord mais paraît intéressante à suivre au sud.

Enfin, Myster testée dans peu de sites reste en retrait.

semences pois choix variétal

Semences de pois d’hiver

Des progrès ont été réalisés sur la tenue de tige. Aviron, Balltrap, Fresnel, Frosen et Faste ont présenté un bon comportement par rapport à la verse, ainsi que la nouveauté Lapony. A l’inverse, Flokon était moins bien notée, de même qu’Escrime. Les autres variétés se sont assez bien comportées dans les conditions de l’année 2019.

La teneur en protéines

La nouveauté Jagger conforte sa place avec la meilleure teneur en protéines de l’ensemble des variétés, suivie de Lapony et, devant Aviron, Escrime, Balltrap, Fresnel et Flokon. A l’inverse, Frosen et Furious présentent les valeurs les plus faibles.

Pois d’hiver au stade 6 feuilles

Pois d’hiver au stade 6 feuilles

Les PMG

Les PMG en 2019 sont supérieurs à ceux mesurés les années précédentes. Fresnel, Furious, Frosen, Jagger et Lapony présentent un PMG bien supérieur à 200 g alors que Aviron et Balltrap obtiennent les plus petits PMG (175-180 g). Les PMG d’Escrime, Faste et Flokon sont intermédiaires.

La résistance au gel

La résistance maximale d’une variété correspond au niveau de gel qu’elle peut supporter lorsque l’endurcissement (acclimatation au froid acquise après 35 à 42 jours à des températures ≤ 0 °C) est maximal. Cette résistance maximale est évaluée par l’Inra à Chaux-des-Prés dans le Jura, où les températures minimales descendent chaque hiver progressivement en dessous de 0 °C. La résistance maximale évaluée dans ces conditions est pour Enduro de -13 °C et pour Isard, proche de -20 °C (données moyennes sur sept années de test). Parmi les variétés récentes, Lapony est du niveau de Fresnel et Balltrap, qui sont parmi les plus tolérantes et proches du niveau d’Isard. Faste, Frosen, Furious et Flokon sont intermédiaires. En revanche, Escrime et Jagger paraissent comme Aviron plus sensibles.

Pois d’hiver au stade 8 feuilles

Pois d’hiver au stade 8 feuilles

Les progrès génétiques en pois d’hiver

  • Les progrès génétiques réalisés en pois d’hiver sur le rendement ont pu être évalués sur 11 ans de données CTPS (2004-2015). L’analyse fait apparaître un progrès génétique de + 1 q/ha/an sur cette période.
  • Les variétés Gangster (2012), Balltrap (2013), Dexter, Fresnel (2015) et Myster (2016) présentent une résistance au gel élevée, proche de celle d’Isard (2005) et peuvent résister jusqu’à -18 °C en condition d’endurcissement maximal. En revanche, Enduro (2007), Aviron (2013) et Curling (2013) ne semblent pouvoir résister qu’à 13°C en condition d’endurcissement maximal. Jagger (2018) se situerait à ce niveau. Furious (2016) et Flokon (2016) ont un niveau de résistance intermédiaire, de même que Faste (2017) et Frosen (2017). Enfin, Indiana (2011), variété très sensible, est conseillée principalement dans le Sud et la façade ouest, où le risque de gel fort est limité.
     
  • La hauteur à la récolte des variétés de pois d’hiver a été nettement améliorée et tend à se rapprocher de celle des pois de printemps. Isard reste la variété la plus sensible à la verse : elle dépasse rarement 35 cm à la récolte. Les variétés inscrites depuis 2015 ont des hauteurs à la récolte proches de 50 cm, voire de 60 cm pour certaines.
     
  • Une augmentation de 5 à 6 % de la teneur en protéines a été constatée avec les dernières inscriptions de 2016, comparée à celles de 2004. Myster a une teneur en protéines élevée, Furious une teneur moyenne et Flokon est intermédiaire. Jagger, inscrite en 2018 apporte un plus sur ce critère.

 

- Document à télécharger :