Maturité/récolte

Surveiller l’apparition d’orobanche sur les parcelles et prendre ses précautions

Savoir reconnaitre l’orobanche rameuse

orobanche rameuse dans colza

Orobanche à maturité

Au printemps, l’orobanche rameuse est caractérisée par une tige jaune pâle (en pointe d’asperge) le plus souvent ramifié, qui va rapidement se transformer en hampe florale entre avril et juin. Ses petites fleurs sont jaunes pâles ornées de bleu violet. Il s’accompagne d’un phénomène de nanisme du colza associé à une chlorose des feuilles. Dans les situations très infestées, il y a perte de pieds en particulier sur les variétés sensibles. Au moment des interventions, il faut observer certains de ces symptômes en particulier lors de la récolte (l’orobanche est alors arrivée à maturité). Les infestations, souvent hétérogènes, sont présentes sous formes de « ronds ». 

Précautions en cas de présence d’orobanche

Des précautions sont à réaliser pour éviter la dissémination des graines d’orobanche dans les parcelles potentiellement saines à proximité.

Veiller à la bonne planification des chantiers de récolte, en évitant le passage de matériels agricoles de parcelles infestées vers des parcelles saines, et en nettoyant autant que possible les outils après un travail sur une parcelle infestée pour éviter de propager les graines.

Eviter le broyage des résidus de colza : ceci assure une dissémination dans l’air des graines (de la taille des poussières).

Ne pas utiliser les pailles de colza en litière ou en fourrage pour les animaux si les parcelles sont touchées par l'orobanche. La récupération des pailles et leur transport sont un risque supplémentaire de dispersion de l'orobanche vers des secteurs indemnes. Ne pas apporter de résidus issus du traitement des pailles de chanvre sur les parcelles recevant du colza. Chercher à abaisser le stock de graines d’orobanche en favorisant les repousses de colza durant au moins 1 mois.

 

Enquête de surveillance orobanche rameuse

Dans le but d'améliorer les connaissances sur son infestation et son développement et d'optimiser les méthodes de lutte envisagées, nous vous invitions à remplir l’enquête en ligne.