Implantation

Ravageurs du tournesol : le taupin

Il faut avant tout bien identifier les parcelles à risque. 5 à 10 % des parcelles de tournesol sont considérées à risque : antécédents d’attaques notamment sur maïs voire sur tournesol ou colza, ou précédents favorables (friche, prairie, culture fourragère ou légumineuse).

Biologie et dégâts

Il existe une grande diversité d'espèces de taupins, mais deux genres dominent actuellement dans les cultures en France : Agriotes et Athous. Seules larves sont nuisibles.

Des adultes inoffensifs

taupin sur tournesol

Les taupins adultes sont généralement de couleur sombre, brun clair à brun noirâtre, et mesurent généralement 6 à 12 mm de long. Ils possèdent des ailes, et sont capables de se déplacer activement pour rechercher des sites de ponte qui leur conviennent. Ils déposent dans le sol leurs œufs, qui sont à l’origine des infestations larvaires pour les années à suivre.
Les adultes n'occasionnent pas de dégâts en grandes cultures, contrairement aux larves.

larves taupins

Les larves ont un aspect raide, fin et allongé. Selon les espèces et les conditions de développement, la phase larvaire dure entre un et six ans. Plus la larve est jeune, plus elle est sensible aux actions mécaniques (travail du sol) et au dessèchement : sa cuticule protectrice s'épaissit au fil des années.
Dans les cultures attractives, les pontes des taupins sont annuelles et échelonnées, avec un pic en fin de printemps et début d'été. Ainsi, dans la même parcelle, des larves d'âges différents cohabitent.
Selon les conditions (température et d'humidité), les larves de taupin se déplacent dans le sol, le plus souvent entre 0 et 60 cm de profondeur. Les larves préfèrent des températures comprises entre 10 et 26°C et des sols humides sans excès. Elles sont polyphages et supportent bien des périodes de jeûne.

Dégâts occasionnés : pertes à la levée ou chevelu racinaire réduit

Les pertes à la levée apparaissent lorsque les larves ont attaqué des graines en cours de germination, ou des parties souterraines de plantules levées. Il s'agit du dégât caractéristique en grandes cultures. Si les pertes de plantes restent souvent modérées, on a pu observer des réductions du développement du chevelu racinaire plus problématiques.

Dégâts taupins sur tournesolDégâts taupins sur tournesol

Les pertes de rendement ne sont observées qu’en cas de fortes pertes de pieds. Les rares fortes attaques de taupins observées peuvent occasionner des pertes de 20 à 50% des pieds. Plus régulièrement, on peut observer dans les zones touchées des ronds, avec de forte perte de pieds pouvant occasionner des resemis partiels.

Les pertes maximales dépendent de la densité de semis. Elles deviennent importantes, avec un maximum supérieur à 3,5 q/ha, lorsque le peuplement final est inférieur à 50 000 pieds/ha.

En présence avérée de larves de taupins dans une parcelle, des levées de tournesol indemnes ont déjà été observées malgré des dégâts de taupins sur les racines. Cela s'explique par la appétence plus faible du tournesol pour les larves de taupins par rapport au maïs, mais également par la durée du stade sensible plus courte sur tournesol (germination-levée) que sur maïs (pertes de plantes possibles plusieurs semaines après la levée).

Les myriapodes (iules, blaniules, scutigérelles)

myriapodes sur tournesolRavageurs souterrains, très localement présents et de façon occasionnelle peuvent être maîtrisés de la même façon que les taupins.

Attention ! Les traitements autorisés contre les ravageurs souterrains ne protègent pas des attaques sur l’appareil végétatif aérien.