Chargement en cours...
Implantation

Taupins : Gestion en cours de campagne

Il faut avant tout bien identifier les parcelles à risque. 5 à 10 % des parcelles de tournesol sont considérées à risque : antécédents d’attaques notamment sur maïs voire sur tournesol ou colza, ou précédents favorables (friche, prairie, culture fourragère ou légumineuse).

Biologie

Description

Il existe une grande diversité d'espèces de taupins, mais deux genres dominent actuellement dans les cultures en France : Agriotes et Athous.

Adulte

  • Coléoptères de 6-12 mm
  • Couleur sombre, brun clair à brun noirâtre

Larve

  • Filiforme, corps dur et cylindrique, ocre à cuivre, aspect luisant
  • 3 paires de pattes discrètes


taupin sur tournesollarves taupins

 

Biologie

Les taupins adultes se déplacent activement pour rechercher des sites de ponte qui leur conviennent au printemps. Ils déposent dans le sol leurs œufs, qui sont à l’origine des infestations larvaires pour les années à suivre. Selon les espèces et les conditions de développement, la phase larvaire dure entre deux et quatre ans et le stade adulte 1 an.
Dans les cultures attractives, les pontes des taupins sont annuelles et échelonnées avec un pic en fin de printemps et début d'é. Ainsi, dans la même parcelle, des larves d'âges différents cohabitent.
Selon les conditions (température et d'humidité), les larves de taupin se déplacent dans le sol, le plus souvent entre 0 et 60 cm de profondeur. Les larves préfèrent des températures comprises entre 10 et 26°C et des sols humides sans excès. Elles sont polyphages et supportent bien des périodes de jeûne.

 

Dégâts

Les adultes n'occasionnent pas de dégâts en grandes cultures, contrairement aux larves.
Les larves consomment les graines en cours de germination ou les parties souterraines des plantules levées ce qui peut engendrer des pertes à la levée.

Dégâts taupins sur tournesolDégâts taupins sur tournesol

 

Nuisibilité

Les pertes de rendement ne sont observées qu’en cas de fortes pertes de pieds. Les rares fortes attaques de taupins observées peuvent occasionner des pertes de 20 à 50% des pieds. Plus régulièrement, on peut observer dans les zones touchées des ronds, avec de forte perte de pieds pouvant occasionner des resemis partiels. En présence avérée de larves de taupins dans une parcelle, des levées de tournesol indemnes ont déjà été observées malgré des dégâts de taupins sur les racines. Cela s'explique par l’appétence plus faible du tournesol pour les larves de taupins par rapport au maïs, mais également par la durée du stade sensible plus courte sur tournesol (germination-levée) que sur maïs (pertes de plantes possibles plusieurs semaines après la levée).

 

Gestion

Identifier les parcelles à risques

Risque moyen à élevé

Les parcelles répondant à au moins une des conditions ci-dessous peuvent héberger des populations de taupins moyennes à élevées. Le risque d’observer des dégâts significatifs ne peut être exclu : 

Au cours des cinq dernières années précédant le semis du tournesol, la parcelle a subi des dégâts avérés de larves de taupins.

Au cours des deux dernières années précédant le semis du tournesol, la parcelle a reçu une prairie, une culture fourragère (y compris en dérobé), une légumineuse ou une jachère non cultivée. Ces couverts sont propices à la ponte des adultes taupins, donc favorables au maintien et à l'augmentation des populations de larves.

Risque très faible à nul

Parcelles non concernées par le cas précédent - Population de taupins nulle à faible, dégâts très peu probables sur tournesol.

Majorité des situations où le tournesol est cultivé aujourd'hui en France

 

Mettre en œuvre des mesures agronomiques

Dans les situations à risque, adapter : 
 

1 - le travail du sol
Le travail du sol lors de la destruction d'une culture attractive pour la ponte et favorable à l’installation de larves de taupins (prairie, culture fourragère, jachère pluri-annuelle) est déterminant pour réduire les populations. Intervenir en conditions séchantes et après la période de ponte des taupins (fin de printemps, début d'été) pour occasionner un surcroît de mortalité parmi les œufs et les jeunes larves de taupins.

2 - la densité et la date de semis
En situation à risque, recherchez une levée rapide et vigoureuse. Semez dans un sol suffisamment réchauffé.
Augmentez légèrement la densité de semis pour compenser les pertes de plantes éventuelles.

3 - Choix des insecticides pour les situations les plus exposées
Il n’existe plus de traitement de semences pour lutter contre les taupins en tournesol. Pour les cas les plus exposés, la protection est réalisée avec des traitements insecticides au semis à base de microgranulés.
Les micro-granulés (Belem 0.8MG/Daxol ; Karaté O.4GR ; Trika Expert+) doivent être dispersés dans la raie de semis grâce à un diffuseur à adapter sur l’embout du tube de descente du micro granulateur.

  • Belem 0,8 MG/Daxol (cyperméthrine 0,8 %) à 12 kg/ha (49 €/ha), diffuseur DXP ;
  • Karaté 0,4 GR (lambda-cyhalothrine 0,4 %) de 12 à 15 kg/ha (51 à 64 €/ha), diffuseur Syngenta ou autre diffuseur ;
  • Trika Expert+ à 15 kg/ha (lambda-cyhalothrine 0,4 % associée à un fertilisant starter et un biostimulant, 77 €/ha), diffuseur présent sur le semoir (hors diffuseur frontaux) ;
  • Force 1.5 G à 10 kg/ha (téfluthrine 1,5 %), 57 €/ha, incorporez à une profondeur minimum de 3 cm, pas de diffuseur.

Les myriapodes (iules, blaniules, scutigérelles)

myriapodes sur tournesolRavageurs souterrains, très localement présents et de façon occasionnelle peuvent être maîtrisés de la même façon que les taupins.

Attention ! Les traitements autorisés contre les ravageurs souterrains ne protègent pas des attaques sur l’appareil végétatif aérien.