Chargement en cours...

Protection des abeilles et autres insectes pollinisateurs durant la floraison

Article rédigé par
  • Gwénola RIQUET (g.riquet@terresinovia.fr), Franck DUROUEIX (f.duroueix@terresinovia.fr), Laurent RUCK (l.ruck@terresinovia.fr), Nicolas CERRUTTI (n.cerrutti@terresinovia.fr)
Protection des abeilles et autres insectes pollinisateurs durant la floraison
    Imprimer cette page
    Modifié le : 24 avr. 2023

    L’arrêté du 20/11/2021 modifie les conditions d’application des produits phytopharmaceutiques durant la floraison. Parmi les cultures oléoprotéagineuses, celles qui sont classées comme attractives pour les insectes pollinisateurs et entrent par conséquent dans le champs de l’arrêté sont : le colza, le tournesol, la féverole, le pois-chiche, le lin et le lupin.

    Désormais, sur ces cultures en floraison, les insecticides/acaricides autorisés à floraison, herbicides, fongicides et produits de biocontrôle pourront être appliqués UNIQUEMENT dans la plage horaire suivante :

     

     

    L’adaptation de la contrainte horaire, prévue à l’article 5 de l’arrêté du 20/11/21, ne peut s’appliquer qu’à la lutte contre la bruche dont l’activité exclusivement diurne est reconnue (FAQ gouvernement du 01/07/2022). Le motif de cette adaptation doit être consigné dans le registre des pratiques phytopharmaceutique.
    Par conséquent, la plage horaire de 5 heures doit être respectée dans les autres cas, quelle que soit la cible visée par le traitement : adventice, maladie ou insecte.

    Au sens de l’arrêté, la floraison débute aux premières fleurs de la culture. 

    A titre transitoire, les produits insecticides et acaricides dont l’AMM comporte l’une des mentions suivantes peuvent continuer d’être utilisés en respectant les contraintes horaires et ce jusqu’au renouvellement de l’AMM :

    • Emploi autorisé durant la floraison, en dehors de la présence d’abeilles. 
    • Emploi autorisé au cours des périodes de production d’exsudats, en dehors de la présence d’abeilles. 
    • Emploi autorisé durant la floraison, et au cours des périodes de production d’exsudats en dehors de la présence d’abeilles. 

    A titre transitoire, les autres produits de type herbicides, fongicides et produits de biocontrôle peuvent continuer d’être utilisés en respectant les contraintes horaires et ce jusqu’au renouvellement de l’AMM. 

    A terme, et toujours pour les cultures attractives et l’ensemble des produits, l’étiquetage (AMM) définira la possibilité d’application durant la floraison avec une phrase de type : 

    « Peut être dangereux pour les abeilles. Application possible durant la floraison et sur les zones de butinage dans les 2 heures qui précèdent le coucher du soleil ou les 3 heures suivant le coucher du soleil, uniquement pour le/les usage(s) suivant(s): […]  
    « Peut être dangereux pour les abeilles. Application possible durant la floraison et sur les zones de butinage selon les conditions fixées par l'arrêté du 20 novembre 2021 pour les usages caractérisés par emploi possible »


    Lorsque des interdictions supplémentaires sont mentionnées sur l’étiquette des produits, elles doivent s’appliquer.

    Mélanges :
    Les mélanges impliquants pyréthrinoïdes et triazoles en période de floraison ou de production d’exsudats sont formellement interdits. Si les 2 traitements doivent être effectués sur la même parcelle, un délai de 24 h minimum doit être respecté entre les applications et l’insecticide appliqué en premier (arrêté dit « mélanges » du 12/06/2015).

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    mildiou_floraison tournesol
    Lutte contre le mildiou du tournesol
    >Lire l'article
    graines de colza
    Qualité des tourteaux de colza 2023
    >Lire l'article