Chargement en cours...
Implantation

Adventices difficiles à détruire

Graminées dans une parcelle de pois

Graminées dans une parcelle de pois.

Les adventices sont difficiles à contrôler uniquement en post-levée. Traiter une première fois en prélevée puis une seconde en post-levée.

Ammi majus

L'ammi majus présente un développement végétatif exubérant qui peut le rendre très concurrentiel en fin de cycle. Il est capable de germer toute l'année avec un pic en sortie d'hiver, début de printemps. Les germinations s'estompent à l'approche des fortes températures estivales pour reprendre à l'automne. La fructification a lieu pendant l'été. En raison de ces caractéristiques biologiques et de son mode de levée plutôt échelonné, la rotation des cultures n’est pas un levier très efficace. Des faux-semis dans l’interculture de fin d’été peuvent contribuer à réduire le stock semencier superficiel. Le labour n’a pas d’effet.

En prélevée : CENTIUM 36 CS à 0,25 l/ha présente une efficacité moyenne.

En post-levée (sur adventices jeunes, stade cotylédons à 2-3 feuilles) : BASAGRAN SG à 1,4 kg/ha ou le mélange BASAGRAN SG 0.6 kg/ha + PROWL 400 1l/ha sont efficace. CORUM 1 à 1,25 l/ha + adjuvant est également envisageable.

Ambroisie

Les levées étant échelonnées, il est préférable d’adopter une stratégie reposant sur un programme de traitement. La prélevée ne présente pas d’efficacité satisfaisante. BASAGRAN SG 1,4 kg/ha ou CORUM 1 à 1.25 l/ha + Dash. En forte infestation, privilégiez un programme à 2 applications : BASAGRAN SG à 1 kg/ha à 2-3 feuilles de l’ambroisie, puis CORUM 0,6 L/ha + DASH HC 10 jours plus tard.

Arroche (Atriplex)

Réaliser obligatoirement une prélevée avec NIRVANA S au minimum 3 l/ha ; si l’efficacité est moyenne réaliser un rattrapage en post-levée (2 possibilités : BASAGRAN SG 0,6 kg/ha ou CORUM 1 à 1,25 l/ha + adjuvant).

Repousses de tournesol

Elles sont contrôlées en prélevée avec NIRVANA S (sauf repousses de tournesol Clearfield et ExpressSun). En postlevée, elles sont contrôlées avec CORUM + DASH sauf pour les repousses de tournesol Clearfield et ExpressSun. Dans ce dernier cas, on utilisera BASAGRAN SG. Elles sont insensibles au stade cotylédons. Traiter entre les stades 1 et 2 feuilles à 1,2 kg/ha.

Graminées (ray-grass, vulpin)

Le labour a fait ses preuves depuis longtemps sur graminées. Les faux-semis de fin d’été - automne sur ray-grass ou vulpin peuvent être également efficaces pour baisser le stock grainier à condition d’intervenir dans de bonnes conditions (travail du sol superficiel et rappuyé, avant une pluie significative et destruction appropriée). Dans les situations à risque de résistances (utilisation fréquente d’antigraminées foliaires de la famille des FOP, DIME, DEN ou inhibiteur de l’ALS type sulfonylurées) ou en cas de résistance déclarée, l’utilisation d’un herbicide à base propyzamide à 1,875 l/ha (KERB FLO, etc.) est fortement conseillée. Le délai avant récolte (DAR) limite la propyzamide au pois d’hiver. L'implantation d'un pois de printemps constitue un excellent levier de lutte contre les graminées dans la rotation. Néanmoins, en cas de risque de forte infestation en ray-grass au printemps, optez pour une solution de présemis : BONALAN 6 l/ha. Cette stratégie pourra ensuite intégrer un herbicide à base de cléthodime (CENTURION 240 EC, etc.).

Chardon

L’application en post-levée de TROPOTONE (2,4 MCPB) permet de freiner (3 l/ha) voire de détruire (4 l/ha) les ronds de chardons avant le stade apparition des boutons floraux (stade du chardon le plus sensible). En raison d’une sélectivité moyenne du produit, l’application restera localisée aux ronds de chardons.

Des pertes de rendement jusqu’à 50 %

Dans les systèmes n’ayant pas recours aux herbicides, les infestations d’adventices affectent le rendement en pois. Les pertes sont évaluées entre 20 et 50 %. Moins de graines sont produites par tige de pois en raison de la diminution de la nutrition azotée.

Les adventices sont plus compétitives que le pois pour prélever l’azote minéral du sol. Le pois doit se contenter de la fixation symbiotique de l’azote atmosphérique par les nodosités racinaires. Cette fonction devient insuffisante pour couvrir les besoins du pois en raison d’une limitation du potentiel de fixation : développement racinaire du pois lent et installation lente de sa couverture foliaire.

Infloweb : une mine d’informations et de conseils sur plus de 40 adventices majeures des grandes cultures

infloweb

Terres Inovia, l’ACTA, AgroSup Dijon, ARVALIS-Institut du végétal, la FNAMS, l’INRA, l’ITAB et l’ITB proposent Infloweb, un site web qui rassemble et synthétise, de façon pédagogique, des connaissances scientifiques et techniques sur plus de 40 adventices majeures des grandes cultures. Les contenus, rédigés par des experts du domaine, sont destinés à un large public d’agriculteurs, conseillers, enseignants et étudiants, pour aider au raisonnement des stratégies de désherbage.

Après avoir sélectionné l’adventice qui vous intéresse, vous accédez à des informations utiles sur sa description botanique (avec illustrations), sa biologie, son affinité vis-à-vis des milieux et des cultures, les facteurs favorables à son extension, et sa nuisibilité dans les grandes cultures, y compris les espèces porte-graines. Les différents moyens de lutte disponibles sont aussi passés en revue : méthodes préventives et agronomiques, choix des herbicides les plus adaptés et désherbage mécanique. Des recommandations de lutte spécifiques en agriculture biologique sont également fournies.

www.infloweb.fr