Chargement en cours...

Pas d’engrais azoté sauf en cas de défaut de nodulation

Article rédigé par
  • Charlotte CHAMBERT (c.chambert@terresinovia.fr), Luc CHAMPOLIVIER (l.champolivier@terresinovia.fr)
Pas d’engrais azoté sauf en cas de défaut de nodulation
    Imprimer cette page
    Modifié le : 25 mars 2019

    Exceptionnellement, en cas d’échec de la nodulation, réaliser un apport d’azote en végétation*.

    nodosité sur racine de soja

    Vérifier l’état du soja et la présence de nodosités sur les racines à la mi-juin, pour décider d’apporter ou non de l’azote. Si la végétation de la parcelle présente globalement un aspect jaunâtre et si plus de 30 % des plantes ne portent pas de nodosités, un apport d’azote est exceptionnellement recommandé.

    Apporter, en une ou deux fois, 80 à 150 unités entre le stade R1 (début floraison) et le stade R3 (premières gousses), si possible avant une irrigation. Préférer la forme perlurée.

    *Attention, en zone vulnérable, la règle générale des arrêtés préfectoraux est de ne pas apporter d'azote sur légumineuses. Toutefois certaines régions ont obtenu des dérogations avec des apports possibles en cas de défaut de nodulation, quelles que soient les formes d'azote ou uniquement sous forme minérale. Les doses apportées doivent être conformes aux arrêtés préfectoraux de votre région.

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    degats limaces sur tournesol
    Limaces : gestion des populations en cours de campagne
    >Lire l'article
    pucerons tournesol
    Pucerons : Gestion en cours de campagne
    >Lire l'article