Floraison / Remplissage

Maladies du tournesol : identifier le phénomène "pieds secs"

Cette forme d'attaque du phoma, est la plus pénalisante pour le tournesol : elle conduit rapidement au dessèchement entier de la plante (phénomène des pieds secs).

phoma sur pieds de tournesol

1. Début d'attaque au collet - 2. Manchon en bas de tige - 3. Formation de crevasses

En général trois semaines à un mois avant la maturité normale, le noircissement du collet peut s’accompagner d’un dessèchement précoce des pieds : les plantes se dessèchent prématurément et les capitules restent de très petite taille, secs, noirs et recroquevillés. Ce phénomène apparaît soit de façon aléatoire dans la parcelle, soit dans de larges zones où toutes les plantes sont touchées.

Les attaques débutent par une petite tache au collet qui se développe puis l’encercle. Le champignon pénètre peu à peu à l’intérieur des tissus de la tige, jusqu’aux vaisseaux conducteurs. On assiste alors à un arrêt progressif du fonctionnement physiologique de la plante (transpiration, photosynthèse), qui entraîne la dégradation du système racinaire (en bas sur la photo). L’apparition du dessèchement précoce se manifeste environ 45 jours après le début de l'attaque au collet et stoppe le remplissage des graines.

zone de pieds secs sur tournesol

1. Zone de pieds secs dans une parcelle - 2. Le capitule devient sec, brun-noir, recroquevillé et de petite taille - 3. haut : système racinaire d'une plante saine, bas : système racinaire d’une plante attaquée par le phoma (pied sec)

Le dessèchement précoce est le signe que le système racinaire est touché par le phoma. En effet, le pivot devient noirâtre, se durcit et se creuse de l’intérieur ; les racines secondaires disparaissent. Les pieds secs s’arrachent facilement.

3 critères pour identifier le dessèchement précoce (phénomène "pieds secs")

  1. la présence d’une nécrose encerclante au collet due au phoma,
  2. un rétrécissement du diamètre du collet,
  3. un flétrissement brutal du feuillage puis sa sénescence 15 jours à un mois avant la maturité physiologique des plantes saines.