Chargement en cours...

Lutter préventivement contre les maladies grâce au traitement de semences

L’ascochytose causée par Ascochyta fabae est une maladie qui peut être transmise par des semences contaminées. Pour limiter le développement d’un inoculum primaire, l’utilisation de lots de semences saines et le traitement de ces semences sont primordiaux. Un produit est homologué : Wakil XL à 0,1 kg/q.

ascohytose féverole

Ascochytose sur feuille de féverole.

Ce produit est également efficace contre les fontes de semis et les nécroses racinaires précoces (Fusarium sp, Phoma sp, Rhizoctonia sp, Pythium sp).

La protection contre le mildiou (Peronospora viciae) est également assurée par le traitement de semences Wakil XL à 0,1 kg/q. Il n’existe aucun traitement efficace en végétation.

WAKIL XL : utilisation possible pour la prochaine campagne

Le WAKIL XL est un traitement de semence fongicide. Homologué sur pois, féverole et lupin, il permet de lutter contre le mildiou et l’ascochytose, maladies transmises par les semences, ainsi que la fonte des semis. WAKIL XL est composé de 10 % de cymoxanil, 5 % de fludioxonil et 16.96 % métalaxyl-M.

Durant les derniers mois, de nombreuses questions se posaient quant au devenir de ce traitement de semences en raison de la réévaluation européenne du métalaxyl-M. Le 3 avril 2020, le comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale (SCOPAFF) a voté le renouvellement de l’approbation de la matière active métalaxyl-M (Règlement (CE) N°1107/2009). Cette ré-approbation a mobilisé de nombreuses filières dont celle des oléo-protéagineux.

Ce renouvellement d’une durée de 15 ans comporte cependant une restriction pour les applications en traitement de semences.

En effet et à partir du 1er juin 2021, seuls pourront être autorisés les usages traitement de semences sous serre (pas d’autorisation plein champs).

Durant cette année de délai, dans laquelle les semences traitées WAKIL XL ou APRON XL pourront être utilisées en plein champ (pour la récolte 2021), la société SYNGENTA nous informe qu’elle fera le nécessaire pour lever cette restriction et qu’elle espère un résultat positif avant l’échéance du 1er juin 2021.