Chargement en cours...
Préparation de campagne

Les variétés du chanvre

Des semences obligatoirement certifiées

La culture du chanvre est régie par les réglementations françaises et européennes, harmonisées depuis 2004.

Seules les variétés ayant un taux de THC inférieur à 0,2 % (delta 9 TétraHydroCannabinol) sont autorisés à la culture au sein de l'union européenne. Les semences certifiées sont obligatoires.

L'utilisation de semences de ferme est rigoureusement interdite. En effet, cela risquerait d'entraîner une augmentation du taux de THC, et ainsi de dépasser les normes en vigueur, mais également d’augmenter le taux de fleurs mâles (faiblement productrices) de cette plante naturellement dioïque. Chaque année, des contrôles sont effectués en culture (30 % des surfaces cultivées).

Aujourd'hui, 9 variétés françaises (inscrites au Code de la Santé Publique) peuvent être multipliées en France. Il est possible de cultiver toutes les variétés françaises et certaines variétés étrangères inscrites au catalogue communautaire.

Pour une grande majorité, les mêmes variétés sont utilisées pour la production de paille et pour la production de chènevis. Mais avec l’inscription en 2016 de Fibror 79 et en 2019 d’Earlinéa on observe une nouvelle caractérisation des variétés, avec notamment des variétés qui ont une meilleure facilité de défibrage ou bien qui sont plus productives en chènevis.

Le choix variétal fonction du mode de culture

Le chanvre est cultivé selon 2 modes, le mode battu et le mode non battu.

  • Dans le mode non battu, la plante entière est récoltée (fauchage, andainage, pressage). Choisir plutôt des variétés tardives, pour maximiser le rendement paille.
  • Dans le mode battu, le chènevis (battage) puis la paille (fauchage, andainage, pressage) sont récoltés. Choisir plutôt des variétés précoces ou mi-précoces permettant à la fois d’obtenir un optimum de productivité pour la graine et la paille.

Les variétés de chanvre se distinguent essentiellement par leur précocité. Une large gamme de précocité est offerte dans les variétés françaises (de très précoce à tardive). La précocité est mesurée par rapport à la date du stade pleine floraison. Le stade pleine floraison est atteint lorsque 85 % des plantes ont leurs dernières fleurs femelles ouvertes. La floraison du chanvre est très dépendante de la photopériode. Cela signifie que la pleine floraison est toujours atteinte à date fixe pour une variété donnée, à une latitude donnée, indépendamment de la date de semis.

La sélection de variétés monoïques, plus productives

A l’état naturel, le chanvre est dioïque : fleurs mâles et fleurs femelles fleurissent sur des pieds distincts. Or, les pieds mâles sont moins productifs en fibre, ne produisent pas de graines et meurent dans la culture avant les pieds femelles. Par ailleurs, leurs pieds, secs avant récolte, posent des problèmes de fauche.

La sélection s'est donc attachée à obtenir des variétés monoïques, plus productives.

Sexualité et précocité (date de pleine floraison) des principales variétés cultivées en France

Variétés Sexualité Précocité
Uso 31 Monoïque 20 juillet
Férimon Monoïque 31 juillet
Fédora 17 Monoïque 1er août
Félina 32 Monoïque 4 août
Santhica 27 Monoïque 6 août
Epsilon 68 Monoïque 9 août
Santhica 70 Monoïque 11 août
Futura 75 Monoïque 15 août
Fibror 79 Monoïque 20 août
Dioïca 88 Dioïque 5 septembre

Un traitement de semences contre la fonte des semis

En culture conventionnelle, un traitement de semences à base de thirame, à 160 g de matière active par quintal, peut être appliqué pour lutter contre la fonte des semis. Mais à la suite du non-renouvellement de l’approbation du thirame, 2019 sera la dernière campagne proposant ce traitement de semences.

Il est possible de se procurer des semences non traitées, notamment en culture biologique.

Un outil opérationnel

Avec myVar®, un outil d’aide à la décision accessible en ligne, toutes les données variétés sont disponibles en quelques clics. Vous pouvez consulter les fiches par variété et comparer plusieurs variétés entre elles.

A découvrir sur www.myvar.fr

- Document à télécharger :