Chargement en cours...

Le progrès génétique en soja

Article rédigé par
  • Céline Motard (c.motard@terresinovia.fr), Nadia Kangoyé (n.kangoye@terresinovia.fr), Célia Pontet (c.pontet@terresinovia.fr)
Le progrès génétique en soja
    Imprimer cette page
    Modifié le : 08 avr. 2022

    Une étude a été menée sur les variétés de soja inscrites depuis les années 80. Elle révèle que le progrès génétique de cette culture porte principalement sur l’amélioration de la teneur en protéines et du rendement. La dynamique est plus marquée sur les groupes précoces, où l’offre variétale s’est largement étoffée depuis les 15 dernières années.

    Une étude sur le progrès génétique en soja a été réalisée à partir des données du réseau commun inscription – post-inscription GEVES-Terres Inovia de 1989 à 2020. Cela représente 272 variétés, inscrites en France et en Europe, évaluées dans 775 essais. Seules les variétés évaluées au moins dans 5 essais ont été conservées.

    Les variables rendement, teneur en protéines, hauteur de la première gousse, hauteur de plantes et tolérance à la verse ont été étudiées.

    Les principales conclusions de l’étude sont les suivantes

    • Rendement : amélioration moyenne de 0,27 q/ha/an sur la période étudiée toutes précocités confondues, en fonction du groupe de précocité, le gain de rendement est de 2 à 3,6 q/ha en 10 ans.
    • Teneur en protéines : La teneur en protéines a globalement progressé depuis 30 ans. Le progrès génétique représente en moyenne un gain de ½ point de protéines par tranche de 10 ans, toutes précocités confondues.
    • Hauteur de la première gousse : La hauteur de la première gousse montre également une progression significative de 0,5 cm en 10 ans, toutes précocités confondues.
    • Hauteur de plante : Aucun progrès génétique n’apparaît sur la hauteur des plantes. Le gain, estimé à 0,02 cm par an, n’est pas différent de zéro.
    • Verse : Il n’y a pas de différences significatives entre les groupes de précocité. Il existe, en revanche, un progrès génétique : la note de gravité de la verse perd environ ½ point par tranche de 10 ans.

    L’étude menée sur cette base de données des essais GEVES-Terres Inovia de 1989 à 2020 permet de mettre en évidence qu’il existe à la fois un progrès génétique sur le rendement et sur la teneur en protéines. Le progrès est donc double et ne s’est pas fait au détriment de l’un ou de l’autre.

    De même, le progrès génétique sur la tolérance à la verse est d’autant plus intéressant, que la hauteur des plantes n’a pas diminuée. A hauteur constante, les sojas ont donc gagné en tenue de tige. Enfin, on observe une augmentation de la hauteur de première gousse permettant ainsi de réduire les pertes à la récolte.

    Télécharger l'étude complète

     

     

    Document à télécharger

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    taupins colza
    Les ravageurs secondaires à l'automne
    >Lire l'article
    Stratégies chimiques pour désherber le soja
    Stratégies herbicides pour désherber le soja
    >Lire l'article