Chargement en cours...
Préparation de campagne

Les différents types de lupin : blanc, bleu et jaune

Trois espèces de lupin sont cultivées en grande culture en Europe ; en France, la principale culture reste le lupin blanc, même si quelques hectares sont cultivés en lupin bleu à feuilles étroites en agriculture biologique.

 

Le lupin blanc (Lupinus albus) d’hiver et de printemps

Cultivé en France, il possède des fleurs bleues ou blanches et des graines grosses, plates et souvent blanc-crème.

Le lupin à feuilles étroites (Lupinus angustifolius)

Culture de printemps, parfois appelé improprement « lupin bleu », il est plus précoce que le lupin blanc. Il est cultivé à grande échelle en Australie et à petite échelle dans quelques pays d’Europe du Nord, en Allemagne principalement. Ses fleurs sont bleues, blanches ou roses et ses graines sont plus petites, presque rondes, et blanches ou mouchetées de brun.

​​​​​​​

Le lupin jaune (Lupinus luteus)

Culture de printemps également, il est cultivé à petite échelle pour ses graines dans quelques pays d’Europe de l’Est, et à plus grande échelle comme fourrage ou engrais vert. Ses fleurs sont d’un beau jaune vif et ses petites graines rondes sont mouchetées de brun, et peuvent se confondre avec celles des lupins à feuilles étroites.

Seules les variétés « douces » (non amères) de ces trois espèces sont cultivées pour leurs graines et peuvent bénéficier d’un soutien de la politique agricole européenne.

Caractéristiques de ces trois espèces

Source SA Pinault – projet PROGRAILIVE

Lupin blanc

(Lupinus albus)

Lupin à feuilles étroites (bleu)

(Lupinus angustifolius)

Lupin jaune

(Lupinus luteus)

Atouts
  • 35-40% de protéines
  • Potentiel de rendement élevé (35-40q/ha)
  • Solubilise le P non disponible (racines protéoïdes)
  • 6.5<pH<7.5
  • Plus tolérant à l’anthracnose
  • Rendements assez stables (25-30q/ha)
  • Plus précoce que le lupin blanc de printemps
  • Teneur en amidon réduite : limite le risque d’acidose
  • Possibilité de semis plus tardif
  • 5.5<pH<6.5
  • 40-42% de protéines
  • Tolérance aux sols acides (aluminium)
  • Valorise les sols pauvres
  • Bon équilibre amino-acide
  • Solubilise le P non disponible (racines protéoïdes)
  • 4.5<pH<5.5
Points d’attention
  • Sensible à l’anthracnose
  • Rendements variables
  • Besoin en P soluble
  • Rendements en protéines inférieurs au lupin blanc
  • Egrainage pour certaines variétés
  • Sensible à l’anthracnose
  • Levée aléatoire
  • Alcaloïdes (0.04% contre 0.02% à appétence)
  • Rendements plus faibles (10-20q/ha)
  • Plus tardif à floraison